*Index par genre*

Romans et nouvelles

Littérature anglo-saxonne

Littérature américaine

John Krakauer – Into the Wild

Erskine Caldwell – Un p’tit gars de Georgie – Le petit arpent du bon Dieu

Richard Wright – Native Son

Edgar Hilsenrath – Fuck America

Andrew Sean Greer – L’Histoire d’un mariage

Francis Scott Fitzgerald – Gatsby le magnifique

Meyer Levin – Frankie & Johnnie

John Irving – Un mariage poids moyen

Joyce Carol Oates – Délicieuses PourrituresPremier Amour, Un conte gothique

Harper Lee – Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Norman Mailer – Un rêve américain

Armistead Maupin – Michael Tolliver est vivant (Les Chroniques de San Francisco – Tome 7)

Shalom Auslander – La lamentation du prépuce

Jack Kerouac – Sur la route, le rouleau original

David Vann – Sukkwan Island

Rick Bass – Winter

Chester Himes – La Reine des pommes

George Pelecanos – Un jour en mai

Littérature britannique

Ali Smith – Girl meets boy

Nick Hornby – Juliet, naked

Jean Rhys – Voyage dans les ténèbres

Melvin Burgess – Junk

Helen Zahavi – Dirty Week-end

Rachel Cusk – Bienvenue à Egypt Farm

Tom Sharpe – Wilt (tome 1 à 4) – Mêlée ouverte au Zoulouland

Jasper Fforde – Délivrez-moi (et autres aventures de Thursday Next)L’affaire Jane Eyre

Somerset Maugham – Amours Singulières

Littérature australienne

Elizabeth Jolley – Foxybaby

Littérature scandinave et nordique

Littérature norvégienne

Herbjorg Wassmo – La Septième rencontreLa fugitive

Littérature danoise

Jorn Riel – Les Ballades du Haldur et autres racontars

Morten Ramsland – Tête de chien

Littérature finlandaise

Sofi Oksanen – Purge

Littérature européenne continentale

Littérature autrichienne

Stefan Zweig – Le Joueur d’échecVingt-quatre heures dans la vie d’une femme

Daniel Glattauer – Quand souffle le vent du nord

Littérature roumaine

Domnica Radulescu – Un train pour Trieste

Littérature tchèque

Jaroslav Hasek – Le brave soldat Chvéïk

Littérature sud-américaine

Littérature chilienne

Pablo Neruda – La solitude lumineuse

Littérature asiatique

Littérature indienne

Rabindranath Tagore – Aux bords du Gange et autres nouvelles

Littérature irannienne

Nahal Tajadod – Debout sur la terre

Littérature francophone

Littérature québécoise

Janik Tremblay – Le Bonheur est assis sur un banc et il attend

Littérature française

Martin Page – Une parfaite journée parfaite

Tonino Benaquista – Saga

J.M. Erre – Prenez soin du chienMade in ChinaSérie Z

Dominique Mainard – Pour Vous

Jean-François Delapré – Catalène Rocca

Christophe Ferré – La photographe

Colette – Chéri

Philippe Jaenada – Les Brutes

Mathias Enard – Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

 

Biographies

Stefan Zweig – Marie-AntoinetteBalzac, le roman de sa vie

Jospeh Barry – George Sand, ou Le Scandale de la liberté

 

Théâtre et Poésie

Roberto Athayade – Madame Marguerite

Léopold Sédar Senghor – Poèmes perdus

 

Polar – Thriller – Espionnage

Tim Cockey – Le croque-mort a la vie dure

Bob Garcia – Duel en enfer

Donna Leon – Mort à la Fenice

Glenn Cooper – Le livre des morts

Stella Rimington – L’invisible

Jon Fasman – La ville insoumise

Olivier Bocquet – Turpitudes

William Boyd – Orages ordinaires

Frank Delaney – Les Enfants de la nuit

Michael Connelly – Echo Park

Kate White – Hush, ce que vous ne dites pas peut vous tuer

Victor Rizman – 40 ans, 6 morts et quelques jours…

Henri Loevenbruck – Le Testament des siècles

Deon Meyer – Les Soldats de l’aube

Philip Kerr – La Trilogie berlinoiseLa Mort entre autres – Une Douce flamme.

Pierre Lemaitre – Robe de marié.

*Index par auteur*

A

Athayade Roberto – Madame Marguerite

Auslander Shalom – La lamentation du prépuce

B

Barry Jospeh – George Sand, ou Le scandale de la liberté

Bass Rick – Winter

Benaquista Tonino – Saga

Bocquet Olivier – Turpitudes

Boyd William – Orages ordinaires

Burgess Melvin – Junk

C

Caldwell Erskine – Un p’tit gars de Georgie – Le Petit arpent du bon Dieu

Cockey Tim – Le croque-mort a la vie dure.

Colette – Chéri

Connelly Michael – Echo Park

Cooper Glenn – Le livre des morts

Cusk Rachel – Bienvenue à Egypt Farm

D

Delaney Frank – Les Enfants de la nuit

Delapré Jean-François – Catalène Rocca

E

Enard Mathias – Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

Erre J.M. – Série Z

               – Made in China

               – Prenez soin du chien

F

Fasman Jon – La Ville insoumise

Ferré Christophe – La photographe

Fforde Jasper – L’affaire Jane EyreDélivrez-moi (et autres aventures de Thursday Next)

Fitzgerald Francis Scott – Gatsby le magnifique

G

Garcia Bob – Duel en enfer, Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur

Glattauer Daniel – Quand souffle le vent du nord

Greer Andrew Sean – L’Histoire d’un mariage

H

Hasek Jaroslav – Le brave soldat Chvéïk

Hilsenrath Edgar – Fuck America

Himes Chester – La Reine des pommes

Hornby Nick – Juliet, naked

I

Irving John – Un mariage poids moyen

J

Jaenada Philippe - Les Brutes

Jolley Elizabeth – Foxybaby

K

Kerouac Jack – Sur la route, le rouleau original

Kerr Philip – La Trilogie berlinoiseLa Mort, entre autres – Une Douce flamme.

Krakauer Jon – Into the Wild

L

Lee Harper – Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Lemaitre Pierre – Robe de marié

Leon Donna – Mort à la Fenice

Levin Meyer – Frankie & Johnnie

Loevenbruck Henri – Le Testament des siècles

M

Mailer Norman – Un rêve américain

Mainard Dominique – Pour vous

Maugham Somerset – Amours singulières

Maupin Armistead – Michael Tolliver est vivant (Les Chroniques de San Fransisco – Tome 7)

Meyer Deon – Les soldats de l’aube

N

Neruda Pablo – La solitude lumineuse

O

Oates Joyce Carol – Délicieuses Pourritures

                               – Premier Amour, Un conte gothique

Oksanen Sofi – Purge

P

Page Martin – Une parfaite journée parfaite

Pelecanos George – Un jour en mai

Q

R

Radulescu Domnica – Un train pour Trieste

Ramsland Morten – Tête de chien

Rhys Jean – Voyage dans les ténèbres

Riel Jorn – Les Ballades du Haldur et autres racontars

Rimington Stella – L’invisible

Rizman Victor – 40 ans, 6 morts et quelques jours…

S

Senghor Léopold Sédar – Poèmes perdus

Sharpe Tom – Wilt (tomes 1 à 4)

                   – Mêlée ouverte au Zoulouland

Smith Ali – Girl meets boy

T

Tagore Rabindranath – Aux bords du Gange et autres nouvelles

Tajadod Nahal – Debout sur la terre.

Tremblay Janik – Le Bonheur est assis sur un banc et il attend.

U

V

Vann David – Sukkwan Island

W

Wassmo Herbjorg - La Septième rencontre

                               - La fugitive

White Kate – Hush, ce que vous ne dites pas peut vous tuer

Wright Richard – Native Son

X

Y

Z

Zahavi Helen – Dirty week-end

Zweig Stefan – Marie-Antoinette

                       – Balzac, le roman de sa vie

                       – Le Joueur d’échec

                       – Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme

 

Turpitudes, par Olivier Bocquet

turpitudesolivierbocquet182x300.jpg                                                              

Rencontré à l’occasion du festival Quais du polar, Olivier Bocquet avait su m’intéresser. J’avais donc acheté son premier livre ; c’était moins l’intrigue qui m’avait tenté que notre goût commun pour Tom Sharpe et Jasper Fforde.

Et j’en avais presqu’oublié Turpitudes… quelle erreur ! Ce polar a été primé par des internautes plein de sagacités. Et dispose d’un quatrième de couverture digne de ce nom.

« Décembre 2003. Fontainebleau fait la une des journaux à trois reprises : un meurtre particulièrement barbare trouble la quiétude des habitants ; une émeute sanglante secoue la ville ; et, pour la première fois en France depuis le XIXe siècle, une épidémie de dysentrie se répand dans les rues comme une traînée de poudre. Ce que la presse ignore, c’est que ces trois évènements sont liés… ».

La question qui se pose (et à laquelle répondra parfaitement l’auteur !) est  »comment en est-on arrivé là ? » … et j’aimerai beaucoup en dire davantage, mais la découverte de l’intrigue fait partie intégrante du plaisir de lecture ! Je m’abstiens pour le laisser intact…

Mais tout de même : Turpitudes est construit sur une narration alternée particulièrement habile. Des chapitres courts, qui croisent les voix de personnages liés entre eux d’une manière ou d’une autre. Des personnages bien foutus, pas toujours crédibles dans leurs actes, mais qui ne laissent pas indifférents. Tour à tour, on les soutiens, on les moque, on les conspue… et surtout, on décolle progressivement les étiquettes que leurs diverses origines sociales leur avaient imprimé.

Voilà une intrigue vraiment bien construite - et j’en veux pour preuve ce signe qui ne trompe pas : les pages se tournent à une vitesse prodigieuse. Parce que c’est fluide, très bien écrit, totalement captivant.  Mais aussi très réaliste, dérangeant, amer et, en même temps, bourré d’humour.

Bref, un polar bigrement intelligent que je recommande très volontiers.

Bonne plock à tous !

PS : comme il s’agit d’un premier roman, petite présentation de l’auteur    photo03111.jpg

« Olivier Bocquet est né à une époque où l’on considérait sans rire qu’il était possible d’aménager son salon avec des meubles gonflables. Il ne s’en est jamais vraiment remis. Issu du croisement entre un french lover et une correspondante anglaise, il babille bilingue très tôt : sa première question est : « pourquoi not ? » (…). L’apprentissage de la lecture lui est fatal : depuis lors, il vit dans la fiction. C’est pourquoi, de manière générale, il vaut mieux se méfier de ce qu’il raconte« . 

Turpitudes, par Olivier Bocquet (2010), aux éditions Pocket, 338 p., ISBN 978-2-266-20071-4.

*La PAL*

Pile à Lire


(*) Lecture intégrée dans un challenge

Littérature : romans, nouvelles et polars

A

Aguéev M. – Roman avec cocaïne

Aubert Brigitte – La danse des illusions

Auster Paul – Moon Palace

B

Balzac – Le colonel ChabertEugénie Grandet

Barclay Alex – Darkhouse

Barjavel René – Les chemins de Katmandou – Tarandol

Beauvoir (de) Simone – Les belles images

Benacquista Tonino – Quelqu’un d’autre

Bizien Jean-Luc – La chambre mortuaire

Bocquet Olivier – Turpitudes

Boyd William - Orages Ordinaires - La Vie aux aguetsArmadillo.

Burden Linnet – Les ombres de Chicago

Burrough William S. – Exterminateur !

Caldwell Erskine – Le bâtard – La route au tabac

Calvino Italo – Le baron perché

Capote Truman – Petit déjeuner chez Tiffany

Charyn Jérôme – Marilyn la Dingue

Chattam Maxime – L’âme du mal

Chesbro Georges – Bone

Colette – Sido – La vagabonde – Mes apprentissages – En pays connu – La chatte – Duo – Le Toutounier – Chéri* – La chambre éclairée

Colwin Laurie - Comment se dire adieu ?

Compton-Burnett Ivy – Frères et Soeurs*.

Connelly Michael – Wonderland Avenue* – L’envol des anges* – Echo Park*

D 

DeLillo Don - Americana.

Dick K. Philip - Ubik

Dickens Charles - De grandes espérances*

Donovan Gerard - Julius Winsome.

Dos Passos John – 42e parallèle - L’An premier du siècleLa grosse galette (la trilogie USA)

Dostoievski - Les possédés.

Dreiser Theodore – Sister Carrie*

Dubois Jean-Paul - Une vie française*.

Duras Marguerite - Les Petits chevaux de Tarquinia

E

Edogawa Ranpo – Le Lézard noir*

Erre J. M. – Made in ChinaPrenez soin du chien

Ellis Bret Easton – Les lois de l’attraction

Etcherelli Claire – Elise ou la vraie vie

Evanovitch Janet – La prime – A la une, à la deux, à la mort.

F

Fallada Hans – Seul dans Berlin

Fante John – Mon chien stupide

Faulkner William - Pylône

Fitzgerald Francis Scott – L’étrange histoire de Benjamin Button

Foenkinos David – En cas de bonheur

Fredriksson Marianne – Hanna et ses filles

G

Garcia Bob – Le Testament de Sherlock Holmes 

Garcia Marquez Gabriel – Cent ans de solitude - Chronique d’une mort annoncée

Gaskell Elizabeth – Nord et Sud*.

Grenne Graham – La puissance et la gloire – Le fond du problème – Les comédiens – La saison des pluies – Le troisième homme – Tueur à gage

Hardy Thomas – Tess d’Uberville*

Harrison Colin – Manhattan Nocturne

Harrison Jim - Dalva.

Festival Quais du polar – Bilan !

 illustrationhome.jpg

Le festival Quais du polar a agité Lyon en ce joli week-end d’avril. Je suis encore toute frétillante, c’est juste normal, d’autant que c’était mon premier salon du livre (j’ai un petit souci avec la foule).

Première étape, la rétro spéciale Tueurs en série à l’Institut Lumière, mon petit ciné de quartier (monté sur les usines des Frères Lumière, je fais ma snob 2 minutes). Avec au programme Seven, vu 7 ou 8 fois mais redécouvert grace à la présentation de Maxime Chattam (à gauche) et Franck Thilliez (à droite – ma photo est bien pourrie, sorry). Ils ont superbement évoqué leur film référence, notamment sa construction narrative : plus le film avance, moins l’on voit de choses, donc plus il est de place à l’imagination et à l’angoisse… brrrr.

Le petit plus : Maxime Chattam nous apprend qu’il est une image subliminale à la fin du film que je n’avais jamais vu malgré moult visionnages. Et je l’ai aperçu ! Indice : elle est située juste avant le dernier meurtre…

photo0305.jpg

Seconde étape, le salon lui-même. En ce dimanche matin (je me suis levée tôt un dimanche matin, s’il fallait une preuve que j’aime les livres, celle-ci est irréfutable), peu de monde, une très bonne ambiance, des auteurs disponibles, très accessibles, un vrai régal.

D’abord, Bob Garcia. Un type charmant, dont j’avais beaucoup apprécié le Duel en enfer. Même si, après discussion, je comprends que j’ai loupé une partie du livre : il faut croire que je ne sais pas toujours lire entre le lignes, mais ce n’est pas pour rien que j’ai choisi un dodo idiot comme « avatar », bref. J’ai craqué sur Le testament de Sherlock Holmes que j’avais également très envie de lire. 

photo0310.jpg

Bilan : un type vraiment charmant, deux dédicaces et je me coucherai moins bête ce soir.

***

Ensuite, une rencontre avec Olivier Bocquet, un jeune écrivain qui présentait ici son premier livre, Turpitudes, primé par des internautes (lauréat du premier Prix Thriller Mania). Je lui ai tenu la jambe un bon quart d’heure, je me suis bien marrée, un type vraiment intéressant. Son polar m’a tentée, en dépit du cadre (Fontainebleau) : une narration alternée, du suspens, de l’humour (on a dérivé sur Tom Sharpe), il n’en fallait pas plus pour me faire craquer ! Un second livre bientôt dans les bacs (fin 2010 ?) je vais surveiller tout ça de près.

photo0311.jpg

Bilan : une très chouette rencontre avec peut-etre un futur grand (qu’est-ce que je vais me la raconter dans 20 ans s’il devient célèb’ ! Snob j’vous dis !) et un achat coup de coeur avec une dédicace des plus sympas.

***

Autre rencontre : Lalie Walker. Une écrivaine que je ne connais que de nom (son site), car ses mésaventures judiciaires ont fait le tour de la blogo (Mango par exemple en parle ici). Comme je lui témoignais mon soutien dans cette histoire plus-effarante-tu-meurs, elle m’a assuré (j’espère ne pas déformer ses propos) avoir été très émue par les messages de sympathie reçus de toute la blogosphère à cette occasion.

photo0313.jpg

Bilan : une rencontre intéressante encore, une femme dont la sympathie est d’autant plus remarquable que je ne lui ai même pas acheté de livres, j’ai honte (non la dédicace n’est pas pour moi).

***

Évidemment, je garde pour la fin ze écrivain… attention les yeux… hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii *gloussements et trépignements intempestifs* : Jaspeeeer !!!

Il faut que je vous raconte. 

« (moi) – Sorry, my english is very bad (là, je pense fort à Ofelia ! I need some help !)

- (lui) Oh, my french is very bad too !

- (moi, soulagée, je tape la converse à la wanagain, c’est grandiose) I have a blog – a reader’s blog – and my pen name is Pickwick.

- (lui) *mort de rire* ».

Voilà. Et il a accepté de dédicacer mes exemplaires des aventures de Thusday Next (des livres en super pas bon état, j’avais honte) en indiquant mon prénom & mon pseudo. Extra.

photo0309.jpg

Bilan : une super rencontre comme dans mes rêves les plus fous et je vais pouvoir me la raconter pendant au moins 6 mois : j’ai fait rire Jasper Fforde. Et ouais.

Ah et l’info du jour : le tome 6 des aventures de Thursday arrive bientôt pour ceux qui lisent en version originale (Karine:), je pense fooort à toi), traduction française en 2012 pour les billes comme moi.

***

Bilan du bilan : comme vous pouvez le voir, j’ai rencontré des écrivains, et par-delà, des personnes vraiment charmantes, discuté avec eux plus d’une heure en tout (hyper accessibles je vous dis !) et fait la groupie hystéro en prenant plein de photos. Un grand moment.

Et mes achats fort raisonnables :

- Turpitudes d’Olivier Bocquet, un premier roman

- Le Testament de Sherlock Holmes, de Bob Garcia

+ 2 livres d’occasion (un bouquiniste était présent) signés de l’un de mes auteurs préférés, Erskine Caldwell (La route au tabac et Le bâtard).

photo0314.jpgphoto0315.jpg

Autres livres que ma libraire, présente, m’a offert :

- Darhouse d’Alex Barclay

- Le testament des siècles d’Henri Loevenbruck (en 2 exemplaires !! J’organise donc un petit concours ici pour faire gagner ce livre !!).

Je retourne rêver de Jasper en attendant… le prochain festival !!

Soukee, Kathel, Neph et Chocoladdict étaient également présentes sur le salon ! Leurs billets réservent encore plein de surprises, ce festival est décidement très riche en évènements !

Bonne plock à tous !

 

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia