*Index par genre*

Romans et nouvelles

Littérature anglo-saxonne

Littérature américaine

John Krakauer – Into the Wild

Erskine Caldwell – Un p’tit gars de Georgie – Le petit arpent du bon Dieu

Richard Wright – Native Son

Edgar Hilsenrath – Fuck America

Andrew Sean Greer – L’Histoire d’un mariage

Francis Scott Fitzgerald – Gatsby le magnifique

Meyer Levin – Frankie & Johnnie

John Irving – Un mariage poids moyen

Joyce Carol Oates – Délicieuses PourrituresPremier Amour, Un conte gothique

Harper Lee – Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Norman Mailer – Un rêve américain

Armistead Maupin – Michael Tolliver est vivant (Les Chroniques de San Francisco – Tome 7)

Shalom Auslander – La lamentation du prépuce

Jack Kerouac – Sur la route, le rouleau original

David Vann – Sukkwan Island

Rick Bass – Winter

Chester Himes – La Reine des pommes

George Pelecanos – Un jour en mai

Littérature britannique

Ali Smith – Girl meets boy

Nick Hornby – Juliet, naked

Jean Rhys – Voyage dans les ténèbres

Melvin Burgess – Junk

Helen Zahavi – Dirty Week-end

Rachel Cusk – Bienvenue à Egypt Farm

Tom Sharpe – Wilt (tome 1 à 4) – Mêlée ouverte au Zoulouland

Jasper Fforde – Délivrez-moi (et autres aventures de Thursday Next)L’affaire Jane Eyre

Somerset Maugham – Amours Singulières

Littérature australienne

Elizabeth Jolley – Foxybaby

Littérature scandinave et nordique

Littérature norvégienne

Herbjorg Wassmo – La Septième rencontreLa fugitive

Littérature danoise

Jorn Riel – Les Ballades du Haldur et autres racontars

Morten Ramsland – Tête de chien

Littérature finlandaise

Sofi Oksanen – Purge

Littérature européenne continentale

Littérature autrichienne

Stefan Zweig – Le Joueur d’échecVingt-quatre heures dans la vie d’une femme

Daniel Glattauer – Quand souffle le vent du nord

Littérature roumaine

Domnica Radulescu – Un train pour Trieste

Littérature tchèque

Jaroslav Hasek – Le brave soldat Chvéïk

Littérature sud-américaine

Littérature chilienne

Pablo Neruda – La solitude lumineuse

Littérature asiatique

Littérature indienne

Rabindranath Tagore – Aux bords du Gange et autres nouvelles

Littérature irannienne

Nahal Tajadod – Debout sur la terre

Littérature francophone

Littérature québécoise

Janik Tremblay – Le Bonheur est assis sur un banc et il attend

Littérature française

Martin Page – Une parfaite journée parfaite

Tonino Benaquista – Saga

J.M. Erre – Prenez soin du chienMade in ChinaSérie Z

Dominique Mainard – Pour Vous

Jean-François Delapré – Catalène Rocca

Christophe Ferré – La photographe

Colette – Chéri

Philippe Jaenada – Les Brutes

Mathias Enard – Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

 

Biographies

Stefan Zweig – Marie-AntoinetteBalzac, le roman de sa vie

Jospeh Barry – George Sand, ou Le Scandale de la liberté

 

Théâtre et Poésie

Roberto Athayade – Madame Marguerite

Léopold Sédar Senghor – Poèmes perdus

 

Polar – Thriller – Espionnage

Tim Cockey – Le croque-mort a la vie dure

Bob Garcia – Duel en enfer

Donna Leon – Mort à la Fenice

Glenn Cooper – Le livre des morts

Stella Rimington – L’invisible

Jon Fasman – La ville insoumise

Olivier Bocquet – Turpitudes

William Boyd – Orages ordinaires

Frank Delaney – Les Enfants de la nuit

Michael Connelly – Echo Park

Kate White – Hush, ce que vous ne dites pas peut vous tuer

Victor Rizman – 40 ans, 6 morts et quelques jours…

Henri Loevenbruck – Le Testament des siècles

Deon Meyer – Les Soldats de l’aube

Philip Kerr – La Trilogie berlinoiseLa Mort entre autres – Une Douce flamme.

Pierre Lemaitre – Robe de marié.

*Index par auteur*

A

Athayade Roberto – Madame Marguerite

Auslander Shalom – La lamentation du prépuce

B

Barry Jospeh – George Sand, ou Le scandale de la liberté

Bass Rick – Winter

Benaquista Tonino – Saga

Bocquet Olivier – Turpitudes

Boyd William – Orages ordinaires

Burgess Melvin – Junk

C

Caldwell Erskine – Un p’tit gars de Georgie – Le Petit arpent du bon Dieu

Cockey Tim – Le croque-mort a la vie dure.

Colette – Chéri

Connelly Michael – Echo Park

Cooper Glenn – Le livre des morts

Cusk Rachel – Bienvenue à Egypt Farm

D

Delaney Frank – Les Enfants de la nuit

Delapré Jean-François – Catalène Rocca

E

Enard Mathias – Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

Erre J.M. – Série Z

               – Made in China

               – Prenez soin du chien

F

Fasman Jon – La Ville insoumise

Ferré Christophe – La photographe

Fforde Jasper – L’affaire Jane EyreDélivrez-moi (et autres aventures de Thursday Next)

Fitzgerald Francis Scott – Gatsby le magnifique

G

Garcia Bob – Duel en enfer, Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur

Glattauer Daniel – Quand souffle le vent du nord

Greer Andrew Sean – L’Histoire d’un mariage

H

Hasek Jaroslav – Le brave soldat Chvéïk

Hilsenrath Edgar – Fuck America

Himes Chester – La Reine des pommes

Hornby Nick – Juliet, naked

I

Irving John – Un mariage poids moyen

J

Jaenada Philippe - Les Brutes

Jolley Elizabeth – Foxybaby

K

Kerouac Jack – Sur la route, le rouleau original

Kerr Philip – La Trilogie berlinoiseLa Mort, entre autres – Une Douce flamme.

Krakauer Jon – Into the Wild

L

Lee Harper – Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Lemaitre Pierre – Robe de marié

Leon Donna – Mort à la Fenice

Levin Meyer – Frankie & Johnnie

Loevenbruck Henri – Le Testament des siècles

M

Mailer Norman – Un rêve américain

Mainard Dominique – Pour vous

Maugham Somerset – Amours singulières

Maupin Armistead – Michael Tolliver est vivant (Les Chroniques de San Fransisco – Tome 7)

Meyer Deon – Les soldats de l’aube

N

Neruda Pablo – La solitude lumineuse

O

Oates Joyce Carol – Délicieuses Pourritures

                               – Premier Amour, Un conte gothique

Oksanen Sofi – Purge

P

Page Martin – Une parfaite journée parfaite

Pelecanos George – Un jour en mai

Q

R

Radulescu Domnica – Un train pour Trieste

Ramsland Morten – Tête de chien

Rhys Jean – Voyage dans les ténèbres

Riel Jorn – Les Ballades du Haldur et autres racontars

Rimington Stella – L’invisible

Rizman Victor – 40 ans, 6 morts et quelques jours…

S

Senghor Léopold Sédar – Poèmes perdus

Sharpe Tom – Wilt (tomes 1 à 4)

                   – Mêlée ouverte au Zoulouland

Smith Ali – Girl meets boy

T

Tagore Rabindranath – Aux bords du Gange et autres nouvelles

Tajadod Nahal – Debout sur la terre.

Tremblay Janik – Le Bonheur est assis sur un banc et il attend.

U

V

Vann David – Sukkwan Island

W

Wassmo Herbjorg - La Septième rencontre

                               - La fugitive

White Kate – Hush, ce que vous ne dites pas peut vous tuer

Wright Richard – Native Son

X

Y

Z

Zahavi Helen – Dirty week-end

Zweig Stefan – Marie-Antoinette

                       – Balzac, le roman de sa vie

                       – Le Joueur d’échec

                       – Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme

 

Swap Happy Face : le dénouement !

50880384p.jpg

Le swap Happy Face, organisé par Stephanie et Stephie, a tenu toutes ses promesses – et plus encore !

Par une froide journée de mai, ciel gris et grise mine… jusqu’à l’arrivée d’un gros colis !

J’affiche un grand sourire dès l’ouverture ! Le contenu se dévoile sous mes yeux ébahis, voyez avec quel soin ma swappeuse a emballé chacun des cadeaux… même Harry n’en revient pas !

photo0376.jpg

J’ai la banane devant… les livres !

photo0379.jpg              photo0392.jpg

- La Septième rencontre, par Herbjorg Wassmo – rien ne me fait plus plaisir que de lire du Wassmo, et cette histoire d’amour a vraiment l’air à mon goût, c’est assez rare pour être souligné ! (pour la petite histoire, je l’avais initialement demandé en livre voyageur à Choco tellement je voulais le lire !)

- Le gang des mégères apprivoisées, par Tom Sharpe – rares sont les auteurs aussi loufoques que Tom Sharpe !

- Le bleue est une couleur chaude, par Julie Mahod – j’aime les histoires d’amour pas conventionnelles !

- A la une, à la deux, à la mort, et La prime, par Janet Evanovich – j’aime les polars bien déjantés !(et pour la petite histoire encore, Kikine me les a également envoyé du Québec en VO au même moment ! Je vais pouvoir me tâter à l’anglais dans des conditions idéales avec cette double lecture !)

J’ai encore la banane devant… les objets rigolos !

photo0385.jpg                  photo0395.jpg

Un éléphant qui lui pousse des cheveux – la coupe bientôt ! -, un oiseau-dodo-déco, et des marque-pages à tomber, que ma swappeuse a fait de ses mains ! J’en reviens pas, ils sont excellents ! 

J’ai toujours la banane devant… les gourmandises !

photo0382.jpg           photo0393.jpg

Du chocolat aux fruits et au whisky !!! De la barbe à papa !!! Des chips à plein de goûts super sympas !!! Du thé vert parfait !!! Plein plein plein de bonbons !!! Et  même des colliers de bonbons !!! (enfin, c’est ce qu’il y avait à l’ouverture du colis, parce qu’à l’heure où j’écris ces lignes, il ne reste plus grand chose…)

Au final, un magnifique contenu (qui a envahi toute ma table – 90×90 quand même, il fallait le faire !!!)

photo0387.jpg

Un merveilleux colis, préparé avec soin par…  Lady Scar (Nadège) ! Tu es une swappeuse de rêve, tu m’as énormément gâtée, tu as su trouver juste sur tout, c’est… *wouaaaaaaah* – je parle plus, j’ai mal à la mâchoire… sauf pour te dire un énorme :

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!

 

Et un grand merci également aux organisatrices du swap Happy Face, sans qui tout ce bonheur ne serait jamais arrivé !

Quant à moi, j’avais très envie de donner le sourire à Kikine !

Bonne plock à tous

(et bon week-end ! Je m’envoie en l’air prends l’avion jusqu’à l’océan… de retour lundi !)

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, par Harper Lee

9782877065504.gif « Pour une fois, tâche de te battre avec ta tête. Elle est bonne, même si un peu dure« .

Scout passe son enfance à Maycomb dans les années 30, une bourgade de l’Alabama,  État alors ségrégationniste du Sud des États-Unis. Grâce à l’intelligence de son père Atticus, avocat et veuf, à sa complicité avec son frère Jem, de quelques années son aîné, et à la tendre autorité de Calpurnia, la gouvernante noire, elle grandit à l’écart de la dureté du monde qui l’entoure – mais non pas sans elle. Scout prend peu à peu conscience de la pauvreté et de la ségrégation qui sévit dans cette région, marquée par la défaite de la guerre de sécession, la crise de 1929 et un fondamentalisme chrétien particulièrement rigoureux.  

Voici un récit qui commence comme une paisible chronique et qui finit comme un puissant roman.

La première partie s’articule comme des tranches de vie, celles d’une petite fille blanche, instruite mais sauvageonne de l’Alabama de l’entre-deux-guerre. Entre autres activités, Scout, son frère et Dill, un garçon qui vient passer l’été à Maycomb, s’amusent à se faire peur en tentant d’apercevoir Boo Radley, un voisin qui ne sort jamais de chez lui.  

Et puis, survient un événement sur lequel le récit va se concentrer dans sa seconde partie. Atticus, le père, est chargé de défendre un Noir accusé du viol d’une Blanche – et puisqu’il n’est pas disposé à prendre sa tâche à la légère, comme le veut l’usage d’une justice expéditive dans ces circonstances, les ennuis commencent.

« - Attends, Billy ! intervint un troisième, tu sais que c’est le tribunal qui l’a commis d’office pour défendre ce nègre.

- Ouais, mais Atticus a réellement l’intention de le défendre, et c’est ça qui ne me plait pas« .

Une lecture que j’ai énormément apprécié pour le tableau qu’elle brosse des États-Unis. Un magnifique complément à la lecture d’Erskine Caldwell – dont les récits sont situés aux mêmes lieux et époques, mais du point de vue de paysans pauvres et sans instruction – et à celle de Richard Wright, du point de vue des Noirs, tant dans les États du Sud – Black Boy - qu’après l’immigration à Chicago dans les années 30 – Native Son.

Certes, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur n’est pas aussi cruel que le premier ou aussi poignant que le second. Pourtant, c’est une histoire que je n’oublierai pas, pour sa fraîcheur et pour son réalisme. Un récit sans demi-mesure, porté par un étrange regard d’enfant, à la fois naïf et intelligent, et qui donne à voir les pires bassesses comme le plus grand courage de l’être humain.    

C’était une lecture commune organisé par Anjelica et à laquelle s’est joint entre autres Manu, Choupynette, Evertkhorus, Liyah, Daniel Fattore, Frankie, Leylies, Mrs Pepys, Nathalie, Sybille, Calypso, Myteline, Elora, aBeiLLe et certainement d’autres encore… (je rajoute les liens dès que j’en trouve, n’hésitez pas à me le signaler en commentaire !).  Egalement les avis de Titine et Keisha.

Lu dans le cadre du challenge Littérature au féminin organisé par Littérama.

challengelitterama.jpg

Bonne plock à tous !

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (To kill a mockingbird), par Harper Lee (1960), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Isabelle Stoïanov, aux éditions de Fallois (2005), 337 p., ISBN 978-2-87706-550-4.

Tag : le compte à rebours

Taguée par Daniel Fattore il y a quelques temps déjà (sorry !), je suis invitée à lancer le compte à rebours…

 

10 livres pour m’attirer - Ce sont surtout les auteurs qui m’attirent…                  avtromaingary5084.jpeg

- N’importe quel titre de Romain Gary – et en particulier, La vie devant soi.

- Un titre de John Irving – parce que quand j’aime, j’aime.

- Un titre de John Steinbeck, parce qu’il restera celui qui a fait de moi une lectrice compulsive.

- Un titre d’Erkine Caldwell, parce que c’est depuis lui que j’assume mon penchant pour le roman glauque.

- Un titre d’Herbjorg Wassmo, parce que sa plume m’a touché-coulé.

- Un titre de William Boyd, parce que je suis encore sous le coup d’Orages Ordinaires.

- Un titre de Joyce Carol Oates, parce que cette auteur est en train de me faire succomber – j’en garderai une éternelle reconnaissance pour George.

- Un titre de Stefan Zweig, parce que c’est plein de modernité. 

- Un titre de Richard Wright, parce que wouah la claque.

- L’Adieu aux armes, d’Ernest Hemingway parce que j’ai pleuré. Beaucoup pleuré.

 

9 séries de livre pour m’envoûter                                                                    

- La série de Jasper Fforde, bien sûr !

- Le livre de Dina, d’Herbjorg Wassmo

- La trilogie de Tora, d’Herbjorg Wassmo encore.

- La trilogie de Karna, d’Herbjorg Wassmo toujours.

- La série des Harry Bosch, par Michael Connelly

- Wilt, par Tom Sharpe

- Les chroniques de San Francisco, d’Armistead Maupin

- Alice, de Lewis Caroll

- et, oui, tiens : Astérix. 

8 films pour me comprendre                                                                                  7621.jpg

- Le Roi et l’Oiseau                                                                                                     

- Pulp Fiction

- Million Dollar Baby

- Star Wars (les vieux, les vrais !)

- Tueurs nés

- Wayne’s World

- Casino Royale

- L’étrange Noel de Mr Jack
7 séries pour me connaître                                                                              niptuckseas3.jpg

- Dr House

- Les Experts

- Nip/Tuck

- Esprits criminels

- Ally McBeal

- Oz

- South Park

(et aussi… Alias, Sex and the City, Law and Order, Friends, Cold Case, Californication, Grey’s anatomy, 24h Chrono, Ugly Betty, Bones, The L Word, Medium, Everybody hate Chris, The Closer, Le prince de Bel-Air, Boomtown, Urgences, The mentalist, Desperate Housewife, NCIS… et j’en oublie certainement. Faut pas me lancer sur les séries US… Inconditionnelle !)

6 acteurs/actrices pour m’émerveiller                                                            articleseanpennfume.jpg

- Sean Penn

- Marion Cotillard

- Harrison Ford

- Susan Sarandon

- Robert my Robert

- Charlotte Gainsbourg

 

5 chansons pour chanter (heu… baragouiner, ça marche aussi ?)

- Bohemian Rapsody – Queen

- Respect – Otis Redding

- Superwoman – Alicia Keys

- Vancouver – Véronique Samson

- Fever – Peggy Lee

 

http://www.dailymotion.com/video/x65kjd

 

4 pays pour rêver

- Les Pays-Bas

- Le Chili

- Les Etats-Unis

- Le Liban

3 villes pour visiter (…un jour peut-être !?)                                                       800pxbergentorgetpanorama.jpg

- San Francisco

- Bergen (Norvège)

- Vladivostok (puisque le Transsibérien !)

 

2 mangas pour parler. Heu, moi pas parler mangas… alors on mixe ?

- une BD : Gaston Lagaffe

- et un dessin animé japonais : Les chevaliers du Zodiac.

 

1 réalisateur pour m’attendrir.

Un seul ? Alors ce sera le fils ou la fille cachée de Clint Eastwood, de Tim Burton et de Quentin Tarantino. 

 

***

Piou, j’y suis (presque) arrivée ! Pas simple cette histoire, j’ose à peine taguer quelqu’un ! Mais je me dis que Canel et Kikine auront peut-être envie de s’y coller ?

Bonne plock à tous !

*Les challenges*

Les Challenges 

___

oateschallenge.jpg

Challenge Oates organisé par George 

- Délicieuses pourritures, par Joyces Carol Oates

- Sexy, par Joyces Carol Oates

- Amour noir, par Joyces Carol Oates

- Premier Amour – Un conte gothique, par Joyces Carol Oates

- Viol, une histoire d’amour, par Joyce Carol Oates

- Bellefleur, par Joyce Carol Oates

___

litbel1.gif

Challenge Littérature Belge, organisé par Reka.

- La seconde vie d’Abram Potz, par Ringelheim Foulek

- Acide Sulfurique, par Amélie Nothomb

- *titre à déterminer*.

___

challengelitterama.jpg

Challenge Littérature au féminin, organisé par Litterama :

- Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, par Harper Lee,

- Beloved, par Toni Morrison,

- Chéri, par Colette,

- Coeur Cousu, par Carole Martinez,

- Pour Vous, par Dominique Mainard

___

challengeinthemoodforjapan.jpg

Challenge In the Mood for Japan, organisé par Choco

- La lézard noir, par Rampo Edogawa

- Les grands détectives n’ont pas froid aux yeux, par Kyotaro Nishimura

- *titre à déterminer*
___

englishclassicsmaxicopie1.jpg

Challenge English Classics organisé par Karine:)

- Frères et soeurs, par Ivy Compton-Burnett,

- Nord et Sud, par Elizabeth Gaskell,

- Tess d’Uberville, par Thomas Hardy,

- L’amant de Lady Chatterley, par D.H. Lawrence,

- Mrs Dalloway, par Virginia Woolf,

- La promenade du phare, par Virginia Woolf,

- La fascination de l’étang, par Virginia Woolf,

___ 

46387908m.jpg

Défi Littérature policière des cinq continents organisé par Catherine (blog du challenge).

- Les soldats de l’aube, par Deon Meyer (Afrique du Sud)

- L’assassin aux fleurs, par Ngaio Marsh (Nouvelle-Zélande)

- Le lézard noir, d’Edogawa Ranpo (Japon)

- Echo Park, par Michael Connelly (Etats-Unis)

- Gentlemen, de Klas Ostergren (Suède)

___

psychoseblog1.jpg

Challenge Serial Killer organisé par Alcapone

- Echo Park, par Michael Connelly

- Un tueur si proche, par Ann Rule

___

50940262p.jpg53581473p.jpg

Challenge Destination… organisé par Evertkhorus

- Foxybaby, par Elisabeth Jolley (Australie)

- *titre à déterminer* (Afrique du Sud).

___

theedithwhartonschallenge.jpg

Challenge Edith Wharton organisé par Plaisirs à cultiver

- Les New-Yorkaises, par Edith Warton

- Eté, par Edith Wharton

- Les Boucanières, par Edith Wharton

___

challengegeorgesand1.jpg

Challenge George Sand, organisé par George

- George Sand ou Le scandale de la liberté, par Jospeh Barry 

- Un hiver à Majorque, par George Sand

- Pauline, par George Sand

- *titres à déterminer*

___

europe2.bmp

Challenge Europe Centrale et Orientale, organisé par La Plume et la page

- Le brave soldat Chvéïk, par Jaroslav Hasek (République Tchèque)

- Un train pour Trieste, par Domnica Radulescu (Roumanie)

- Le grand cahier – La preuve – Le troisième mensonge, par Agota Kristov (France-Hongrie)

___

 sanstitre1.bmp

Challenge Bienvenue en Inde organisé par Soukee et Hilde.

- La solitude lumineuse, par Pablo Neruda

- Un enfant de la balle, par John Irving

- Un nom pour un autre, par Jhumpa Lahiri

Aux bords du Gange et autres nouvelles, par Rabindranath Tagore

___

challengeichliebezweig.jpg

Challenge Ich Liebe Zweig organisé par Caro[line] et Karine:)

- Balzac, Le roman de sa vie, par Stefan Zweig

- Le joueur d’échec, par Stefan Zweig

- Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme, par Stefan Zweig

- Amok, par Stefan Zweig

- Un mariage à Lyon, par Stefan Zweig

- Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

___

sanstitre.bmp

Challenge Safari littéraire organisé par Tiphanya.

- Mêlée ouverte au Zoulouland, par Tom Sharpe

- Poèmes perdus, par Léopold Sédar Senghor

- Outrage public à la pudeur, par Tom Sharpe

- Black Bazar, Alain Mabankou

___

challengecaprice.jpg

Challenge Caprice organisé par Cocola

- Mort à la Fenice, par Donna Leon

___

 

llqyszoagk.jpg

Challenge Les livres que l’on ne s’imaginait pas lire, organisé par Lexounet

- Madame Marguerite, par Roberto Athayade

- Nana, par Emile Zola

___

challengechristopherewan.jpg

Challenge Ewan vs Christopher organisé par Cryssilda

- Dina, par Ole Bornedal (film)

- Une vie moins ordinaire, par Danny Boyle (film).

___

 

emmamontageheroine12.jpg

Challenge On veut de l’héroïne organisé par Emma et ici-même.

- Junk, par Melvin Burgess

- Dirty week-end, par Helen Zahavi

- Sister Carrie, par Theodore Dreiser

- King-Kong théorie, par Virginie Despentes

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Tag…

Mais c’est qu’il y a du tag dans l’air !

D’abord, le questionnaire proustien de Liyah !

***

Le principal trait de mon caractère : l’ouverture d’esprit… enfin j’espère !
La qualité que je préfère chez un homme : la force de caractère.
La qualité que je préfère chez une femme : Idem, pourquoi faire le distinguo ?
Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : qu’ils veulent bien être mes amis pardi !
Mon principal défaut : trop bourrine, pas beaucoup de tact. Enfin, c’est ce que disent ceux qui veulent bien être mes amis…
Mon occupation préférée : une terrasse, du vin, du fromage.
Mon rêve de bonheur : une terrasse, du vin, du fromage. Et des chamallows.
Quel serait mon plus grand malheur ? La défaite de l’OL en ligue des champions ?
Ce que je voudrais être : un chat. Ou, plus précisément, mon chat (je vous assure qu’il a vraiment la belle vie le bougre).
Le pays où je désirerais vivre :  La Belgique ou les Pays-Bas.
La couleur que je préfère : toutes les couleurs bien prononcées.
La fleur que j’aime : les fleurs des champs.
L’oiseau que je préfère : ben… le dodo, cette question !!
Mes auteurs favoris en prose :Pfffiou… je réfléchi et je vous dis ça dans une trentaine d’année.
Mes poètes préférés : Prévert.
Mes héros dans la fiction : le Dr House.

housebyfredsterpiti.jpg

Mes héroïnes favorites dans la fiction : les Walkyries. Et toutes celles qui leur ressemblent.
Mes compositeurs préférés : Satie, Gainsbourg et Will.I.am
Mes peintres favoris : Nikki de Saint Phalle (oui c’est surtout une plasticienne mais…)

nikidesaintphallefusil.jpg

Mes héros dans la vie réelle : les résistants.
Mes héroïnes dans l’histoire : Simone de Beauvoir.
Mes noms favoris : Ernest ou Ernestine, c’est plutôt sympa.

ernesthemingway.jpg

Ce que je déteste par-dessus tout : l’intolérance, mère de tous les maux (le moralisme primaire, le manque d’empathie, l’égoïsme…).
Personnages historiques que je méprise le plus : mengele.
Le fait militaire que j’admire le plus : ???
La réforme que j’estime le plus : toutes les réformes républicaines… en particulier l’abolition de la peine de mort et le droit des femmes à disposer de leur corps. Sans oublier les radios-libres !

Le don de la nature que je voudrais avoir : pouvoir arrêter le temps !
Comment j’aimerais mourir : … en paix.
État présent de mon esprit : hum… esprit, où es-tu présentement ?
Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : 
mettre trois heures à comprendre. Je me sens moins bécasson comme ça.

Ma devise : Il reste des chamallows ?

450pxpinkmarshmallows.jpg

*** 

Bon, il me reste à transmettre le flambeau… je tague tous ceux qui sont inspirés par le questionnaire de Proust, et Canel si elle en a envie !

Les ballades du Haldur, par Jorn Riel

9782264040596.jpg 

Deux coups de coeur quasiment coup sur coup ! Après La solitude lumineuse de Pablo Neruda, voilà que j’ai totalement craqué sur Les ballades de Haldur et autres racontars de Jorn Riel.

Le livre m’a totalement séduit, et totalement surpris aussi : il est tout sauf ce qu’il parait de prime abord.

Le récit est situé dans le nord du Groenland, où tout – le temps, les distances, la force de la nature – est démesuré. Lorsque l’on rend visite à son voisin, ce sont non pas des heures, mais des jours de voyage ; il est un bateau qui vient à la rencontre des habitants peut-être deux fois par an ; la moindre chute (Le Corbeau), le moindre caprice du temps (Monsieur Gustavsen) peuvent être fatals. 

Tout est démesuré, et pourtant, dans ce cadre polaire, Jorn Riel nous offre des histoires, des « racontars«  chaleureux et intimistes. Il est question de l’oiseau recueilli par Lodvig (Le Corbeau) ou de l’escapade solitaire de Pedersen (Le grand Petit Pedersen). Une petite touche d’humour par-ci, un soupçon d’émotion par-là : l’écriture est douce, sans effet de manche, sans détours. 

C’est un recueil de nouvelles, mais qui fait davantage penser à des chroniques, avec ces personnages qui se croisent ou se retrouvent (Le Procès). Des personnages attachants et  accueillants, lorsque vient le croyant (Le Musulman), lorsque vient l’étudiant (L’imprévu), lorsque survient  l’amante qui éloigne l’ami (Cap Rumpel). Des hommes non pas renfermés sur eux-mêmes, mais profondément humanistes et tolérants.

C’est très réaliste, terre à terre. Voilà, par exemple, ce que nous donne à lire Jorn Riel :  »La veine d’un poète, c’est rien d’autre qu’une espèce d’intestin spirituel qui a besoin d’être bien rempli avant de pouvoir se vider. Anton est parti faire le plein, et tu verras, tôt ou tard, tout ressortira, sauf s’il nous fait une occlusion » (Les ballades de Haldur).

Et pourtant, c’est un véritable conte, avec sa part de magie, d’image et de poésie.

Une lecture toute simple, et tout simplement apaisante.

Bonne plock à tous !

PS : le premier chapitre est disponible en téléchargement libre sur le site de l’éditeur 10-18 (ici).

Les ballades de Haldur (Haldurs ballader og ander skroner), de Jorn Riel, traduit du danois par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, aux éditions 10-18, 182 p., ISBN 978-2-264-04059-6.

Livres à lire : libres propos et propositions libres

A peu près à jour ! PAL – 2 1/2… mais plus tous ceux qui s’y rajoutent !

Quand je me prom prom sur les blogs littéraires, j’aime à consulter les listes de « livres à lire ».

Je les découvre souvent avec ravissement, quelquefois avec envie ou scepticisme ; je note consciencieusement certaines références dans mes petits carnets ; et je finis toujours par remarquer un bouquin au titre superbement racoleur.

Je suis tout particulièrement fasciné par le phénomène des lectures communes. La parution d’une liste peut en effet donner lieu l’éclosion de multiples unions libres, certes passagères, mais que j’imagine toujours dotées d’une charge émotionnelle puissante - du moins à proportion de celle dégagée par l’heureux (livre) élu. 

Mais, sauf exception – et à moins d’avoir, sans le savoir encore, un besoin urgent de faire renouveler mes lunettes - j’avais fini par me résigner : rares sont les listes devant lesquelles ma bibliothèque réponde favorablement. Et puis je me suis souvenu de quelque chose… n’ai-je pas désormais un blog dédié à la lecture ? Pickwick, où as-tu donc la tête ? Oui, ça y est, je peux sortir du placard pour vous faire grimper (respectueusement, allons bon !) dans mes étagères. 

Je dois vous avouer que je tremble à l’idée de faire mon coming-out littéraire… une telle démarche n’est-elle pas prématurée ? Mes propositions seront-elles à la hauteur ? Je m’interroge et me consulte intensément quelques secondes avant de me résoudre : je dois me lancer dans cette folle aventure. 

Voici donc la liste de « livres à lire » de Pickwick  – et je prie très fort pour que vous vous y retrouviez.

Sur mes étagères, il y a…

… du Tom Sharpe ! Dès que j’ai fini les Wilt (Ayé !), je vais lorgner sur Fumier et CiePorterhouseQuelle famille !, Mêlée ouverte au Zoulouland et Outrage public à la pudeur.

… de la littérature britannique en général, comme Eureka Street de Robert McLiam, ou Haute fidélité de Nick Hornby.

… de (grandes) trilogies : celle d’Agota Kristof (Le grand cahier, La preuve et Le troisième mensonge – intégrée dans le challenge Europe centrale et orientale) et surtout USA de Dos Passos (42e parallèle, L’an premier du siècle et La grosse galette).

… des livres reçus à Noël dernier : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, d’Harper Lee (lecture avec Anjelica, ABeiLLe, Manu, Calypso, Evertkhorus, Choupynette, Nane, Nelfe, Sybille, Clara et Alexielle : Wouaouh !), Le Scandale de Jean-Marie Rouart et Trois jours chez ma mère de François Weyergans (lecture commune avec Maijo) 

… de la littérature scandinave, avec Doppler d’Erlend Loe (et j’espère trouver Volvo Trucks dans la foulée – c’est fait !), et Les Ballades de Haldur de Jorn Riel.

… des polars : L’assassin aux fleurs de Ngaio Marsh ; la trilogie de Fabio Montale, par Jean-Claude Izzo ; A chacun sa mort par Ross McDonald. 

… des grands classiques de la littérature américaine : Gatsby le Magnifique de Fitzgerald (lecture avec Anjelica) ; Le Troisième homme, de Graham Greene ; Le rêve américain de Norman Mailer (lecture commune avec Inganmic!); Pylône de William Faulkner ; Un enfant du pays de Richard Wright (Ayé aussi !).

… des classiques parmi les classiques que, promis juré, je lirai en 2010 : Le docteur Jivago de Pasternak (lecture avec Lou) et Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez (lecture avec Karine:)).

Bingo, vous avez dit bingo ? Nous avons au moins un livre en commun sur nos étagères ? Faites moi un petit ou même de grands signes ! On pourra se programmer ça tranquillement.

Bonne plock à tous !

 

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia