Girl meets boy, par Ali Smith

  En haut de la pile   « C’est à cause des Spice Girls« 

Il en fallait bien une… première déception, au milieu de ces petits bijoux de la rentrée littéraire. Grosse déception même. Ennui, incompréhension et irritation ont tour à tour ponctué ma lecture. Girl meets boy ? Un « conte militant » selon le quatrième de couverture. Voici l’histoire de Midge et d’Anthea, deux soeurs qui cohabitent et travaillent au service  marketing et communication d’une multinationale. Deux soeurs proches donc, jusqu’à ce qu’Anthea rencontre quelqu’un dont elle tombe amoureuse  – car ce quelqu’un, au grand désarroi de Midge, est une fille.

L’écriture est certes rythmée, mais elle est surtout  tendue, décousue et propice à la confusion. Je n’accroche pas, ou du moins pas longtemps. J’ai même peiné pour arriver au terme de ces… 140 pages (ah !), c’est dire. J’espérais un embryon d’enthousiasme qui n’est jamais venu. Parce que loin de cette plume qui se veut moderne, l’histoire m’a semblé vraiment  (et heureusement) dépassée.   

Ce sont les propos d’un autre âge qui m’ont surtout laissé dans une grande perplexité. Des propos d’une violence et d’une stupidité affligeante, prêtés à Midge lorsqu’elle découvre la relation de sa soeur. Le lecteur est donc invité à suivre cette « réflexion », qui sera  d’ailleurs partagée par d’autres personnages, pendant… trop longtemps. Heureusement, comme dans les contes, le personnage va bien finir par évoluer – ouf, la (contre)morale est sauve. Hum.

Sincèrement, je n’ai pas compris l’intérêt d’insister, lourdement de surcroît, sur l’opinion de ces personnages. S’agissait-il de rendre compte de la persistance des discours réac’ dans la société actuelle ? Ou bien de démontrer que les crétins finis ne sont pas incurables puisqu’ils finissent, du moins certains, par changer ? 

Particulièrement difficile m’a semblé un passage dans lequel sont retranscrites les pensées de Midge faisant son footing – extraits :

« (Je ne peux pas arriver à dire ce mot.)

(Seigneur. C’est pire que le mot cancer.) (…)

(Ma soeur va avoir une vie misérablement triste.) (…)

(Je risque de devoir déménager.)

(Ce n’est pas grave. Pas grave. Si je dois déménager, j’ai assez d’argent pour.)« 

Voyez que je n’exagérais pas… Heureusement, la rentrée littéraire nous réserve d’autres choses bien plus belles !

Spécial Rentrée littéraire

Bonne plock à tous !

Girl meets boy (Girl meets boy), par Ali Smith (2007), traduit de l’anglais par Laetitia Devaux, aux éditions de l’Olivier (2010), 138 p., ISBN 978-2-87929-711-8.



17 commentaires

  1. Aifelle 8 septembre

    Vu sous cet angle-là, çà ne me tente pas du tout (as-tu eu mon mail ?)

  2. clara 8 septembre

    Ma LAL te dit Merci !

  3. Amélie 8 septembre

    Oula… des relents intolérants/réac/homophobes? Pas pour moi du tout ça. Et puis ce titre gardé en anglais ça fait tarte. Je fuis en courant après un billet comme ça!
    Comme tu dis il y a tant de belles choses qui sortent, je passe mon chemin en sifflant de joie.

  4. Pickwick 8 septembre

    @ Aifelle : hum ? Je file voir dans mes spams !

    @ Clara : de rien ;) Honnêtement, par delà le propos, il faut vraiment accrocher au style… ce qui n’a pas été mon cas !

    @ Amélie : disons que l’on sent bien que l’auteur prend une grande distance avec ces propos, je crois que ce point là ne porte pas à ambiguïté. Je n’ai pas compris en revanche pourquoi elle avait orienté le récit sur les personnages homophobes et donc accordé tant de crédit (et tant de pages !) à leur discours. Si c’était pénible à écrire, ça l’est tout autant à lire… et puis oui, le titre… une allusion aux contes de fées certainement – mais qui croit encore aux contes de fées, hein :D ?

  5. keisha 9 septembre

    Bon, on peut passer, quoi!

  6. LVE 9 septembre

    Ah oui. Mais non. Bon, ben… euh. Et encore j’dis pas tout !

  7. mango 9 septembre

    J’oublie donc très vite ce titre! Adieu!

  8. Amélie 9 septembre

    Oui bien sur je n’avais pas visé l’auteur, ton billet était clair que c’était les propos des personnages ;)
    Mais je persiste et signe, pas pour moi.
    x

  9. Pickwick 9 septembre

    @ Keisha : pfff… oui, sincèrement, je le crois !

    @ LVE : ici c’est no censure :D ! Et alors, je n’ai pas été trop méchante quand même dis ;) ?

    @ Mango : à mon sens, cela vaut mieux… mais je ne trouve pas d’autres avis sur ce titre pour donner plusieurs points du vue, c’est dommage !

    @ Amélie : oui, il me semblait juste important de le préciser, car je ne l’ai pas fait dans mon billet… tu me rassures en me disant que c’était clair :D ! En tout cas tu peux passer, ici c’est comme le fait de lire des propos racistes sur plusieurs pages, même si le but est de le dénoncer… argh.

  10. soukee 10 septembre

    Bon, ben là c’est clair et net : je passe mon chemin ! Pourtant, comme toi, j’aurais été tentée par la dénomination « conte militant »… Comme quoi… ;)

  11. Marie 10 septembre

    Et bien, cela fait une tentation de moins ! ;-)

  12. Karine:) 10 septembre

    Delphine en visite chez moi le lisait justement la semaine dernière… et bon, disons qu’elle n’était pas super enthousiaste non plus… Je passe.

  13. Manu 10 septembre

    Dommage, un auteur que j’aimerais découvrir mais pas avec ce titre, c’est clair !

  14. L’Ogresse 11 septembre

    Non, merci !!

  15. Darcy 13 juillet

    Your site is good Actually, i have seen your post and That was very informative and very entertaining for me. Thanks for posting Really Such Things. I should recommend your site to my friends. Cheers.

  16. Brittney32Herring 20 janvier

    Due to the busy lifestyle youngsters choose to buy an essay paper than create their writing assignment by themselves. Here is the home page you need to log in and I give you 100% guarantee that you get professional academic writing support.

  17. research paper outlines 26 janvier

    You do not have to take all the stress of research papers completing simply because professional academic papers writing companies are able to rid of your stress offering you to buy essay help (essayswriters.com) and that is good, I argue!

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia