Robe de marié, par Pierre Lemaitre

  En haut de la pile « Elle a appris à se méfier d’elle-même. C’est peut-être même ce qu’elle fait de mieux« 

Il est des révélations faites par le quatrième de couverture… à éviter donc (même en cours de lecture !).

Sophie semble perdre la tête, perdre la mémoire, perdre pied. Ce sont d’abord des objets disparus ou déplacés, des rendez-vous annulés, des fichiers perdus ; ce sont aussi des absences, une apathie et de mystérieux malaises qu’elle ne s’explique pas ; jusqu’à  l’irréparable : des meurtres, dont tout semble indiquer qu’elle en est l’auteur et dont elle n’a pourtant aucun souvenir. Sophie ne voit alors qu’une issue : disparaître, changer de nom, changer de vie. Mais cela suffira-t-il pour en réchapper ? Rien n’est moins sûr…    

Quelle intrigue, mais quelle intrigue ! Robe de marié repose sur un scénario extrêmement bien pensé et d’une perversité stupéfiante. L’histoire de Sophie n’a pas fini de surprendre :  rebondissements, révélations, retournements de situation… et pourtant, le fil conducteur de ce thriller est parfaitement maîtrisé. Les quelques indices semés par-ci par-là permettent de deviner une partie des événements, tout en réservant de belles surprises – le genre de dosage dont je raffole, lorsque les intuitions se confirment et où les zones d’ombre s’éclaircissent en temps utile.

Une intrigue bigrement bien pensée donc, mais qui, au vu de sa qualité justement,  aurait certainement mérité un meilleur traitement à mon sens… Car pour le reste,  on repassera : l’ambiance est inexistante, le style quelconque et certaines imprécisions dommageables. Il est également des facilités, notamment dans le déroulement de la fuite de Sophie, sur lesquelles il faut rapidement passer pour ne pas tiquer (ici, on est loin du magistral Orages Ordinaires de William Boyd, thriller également construit sur la fuite d’un personnage en zone urbaine).  

« Elle s’est redressée sur un coude. Elle s’essuie les yeux avec le drap en cherchant ses cigarettes à tâtons et ne les trouvant pas, elle réalise brusquement où elle est. Tout lui revient, les événements de la veille, la soirée… Elle se souvient instantanément qu’il faut partir, quitter cette maison. Se lever et partir, mais elle reste là, clouée au lit, incapable du moindre geste. Épuisée« .

Robe de marié reste un thriller d’une ingéniosité époustouflante, mais dont il ne faut pas attendre davantage, en particulier sur le plan littéraire… comme un diamant brut de scénario, malheureusement mal ou insuffisamment taillé.

L’avis de L’Ogresse avec qui nous avons fait lecture commune ! Tout frais également, l’avis d’Amanda. Et un grand merci à Bouma pour m’avoir offert ce polar à l’occasion du Swap Fait moi plaisiiiiir !

Bonne plock à tous !

Robe de marié, par Pierre Lemaitre (2009), aux éditions Livre de poche (2010), 314 p., ISBN 978-2-253-12060-5.



22 commentaires

  1. Ys 31 août

    Ce qui m’a le plus gênée dans ce livre, c’est l’aveuglement de l’héroïne qui vraiment, ne se pose pas beaucoup de questions sur ce qui lui arrive. Sinon, j’ai passé un bon moment.

  2. clara 31 août

    Un livre machiavélique ! j’ai adoré !!!!

  3. Cynthia 31 août

    Moi qui ne lis pas beaucoup de thrillers, j’avais trouvé celui-ci bigrement bien fichu !

  4. Pickwick 31 août

    @ Ys : en y réfléchissant, l’aveuglement de Sophie m’a semblé cohérent avec son état apathique et dépressif (dont on comprend les raisons plus tard mais dont je ne peux pas parler ici sans spoiler ;) !) et oui, en même temps en décalage avec la volonté qu’elle met à disparaitre et changer de vie (mis sur le compte d’un pur instinct de survie). Mais oui, cela reste une lecture facile avec laquelle on ne voit pas le temps passer !

    @ Clara : machiavélique, tu l’as dis :D ! Diablement pervers même, le scénario m’a vraiment bluffé !

    @ Cynthia : ah oui, l’intrigue est vraiment d’une ingéniosité remarquable ! Dommage que l’atmosphère soit un peu creuse (je ne peux pas m’empêcher de le comparer à Orages Ordinaires, où le personnage doit également disparaitre pour cause d’imputation de meurtre… et où l’ambiance est incroyable !)

  5. Mathilde 31 août

    J’avais envie de le lire mais tu me fais hésiter…pour les prochaines vacances peut-être !

  6. L’Ogresse 31 août

    C’est drole l’atmosphere et le style ne m’ont pas genee, au contraire. Les invraisemblances par contre, si ! On dirait que tu as beaucoup moins aime que moi et tu vois, je n’ai pas du tout pense au roman de Boyd !! Pas une seule seconde !!! Mon mari vient de le lire et lui n’a pas ete tres emballe – le coup du couteau au debut la vraiment refroidi…

  7. bouma 31 août

    dommage que les qualités littéraires soient si pauvres. contente de voir que l’intrigue t’a tout de même plu.

  8. mango 31 août

    Je vais le lire très très bientôt et continuer peut-être ainsi à le faire circuler puis qu’il fait partie des livres voyageurs de Lystig

  9. Stephie 1 septembre

    Je l’avais adoré ! Je te conseille « Travail soigné » en poche et excellent !!

  10. Lilibook 1 septembre

    Pas encore lu, mais c’est prévu.

  11. petite etoile sadique 1 septembre

    Tu me donnes envie de le lire pour me faire un avis dessus tiens. XD

    Ca me rappelle que j’ai considérablement baissé le nombre de mes lectures ces derniers temps. je me demande bien à quoi c’est du.

  12. Nina 2 septembre

    j’ai beaucoup apprécié ce thriller moi aussi ! une bonne lecture…
    Sinon, je te relance pour que tu puisses m’envoyer l’adresse de Manu, pour « La photographe »… Merci :)

  13. Theoma 2 septembre

    Grrrrr…. à force de voir des billets aussi élogieux, je n’en peux plus. JE LE VEUX !!!!!

  14. Petite Fleur 3 septembre

    Je ne pourrais que conseiller à Theoma de craquer ! C’est un livre bigrement bien construit car il perd le lecteur qui ne sait plus s’il est fou, se perd dans ce qu’on lui raconte, s’ennuie (volontairement et pas longtemps) avant de repartir de plus belle. Efficace !

  15. Pickwick 4 septembre

    @ Mathilde : il y a aussi de nombreux avis très positifs sur ce titre ! Cela reste un polar épatant sur l’intrigue !

    @ L’Ogresse : dès que Sophie a commencé à organiser sa fuite – comment choisir la bonne destination, comment ne pas se faire remarquer dans la jungle urbaine, etc. – j’ai tout de suite pensé au Boyd qui reste un modèle du genre à mon sens (il pourrait être sous-titré : disparaitre en zone urbaine, mode d’emploi :D !). Dès lors, j’ai trouvé celui-ci un peu plat, il ne résiste pas à la comparaison…

    @ Bouma : encore un grand merci à toi, je suis très heureuse d’avoir pu le lire, les avis sur la blogo avaient vraiment suscité mon interet ! Si je n’avais pas lu le Boyd, j’aurai certainement aimé davantage je crois !

    @ Mango : je lirai ton avis avec intéret ! Malgré mes bémols, il est vraiment à lire selon moi, ne serait-ce que pour l’ingéniosité de l’intrigue !

    @ Stephie : merci pour le conseil ! J’ai aussi noté Cadres noirs dont on m’a dit beaucoup de bien. Je veux réitérer avec l’auteur pour préciser ma première impression un peu mitigée !

    @ Lilibook : un polar original, tu as raison, ça ne se refuse pas !

    @ Petite Etoile : il est des périodes où j’enchaine les DVD le soir et n’ai donc plus le temps de lire… à moins que ce ne soit parce que tu enchaines les apéros en terrasse le soir :D ?

    @ Nina : sorry, j’ai tardé à te répondre mais t’envoie un mail dès ce matin ! (en fait, Manu est aux States, donc l’envoi peut attendre…)

    @ Theoma : mon billet ainsi que celui de L’Ogresse va peut-être t’aider à patienter alors :D ! D’autant que nos bémols portent sur des points différents…

    @ Petite Fleur : ah je suis moins emballée parce que certains indices permettaient de deviner ce qui se passe (mais remarque, tant mieux, j’adore ça !) *SPOILER* comme par exemple le fait d’apprendre dès le journal de Franz que sa mère était en HP – et on fait le lien avec le métier de la mère de Sophie que l’on a découvert quelques pages avant… – ou que celui-ci a une formation d’informaticien (et là, on tremble, parce qu’on se dit : non pas possible… c’est le même type !). Mais j’aime bien deviner la fin des polars :D !

  16. Kikine 5 septembre

    Vous vous êtes liguées pour me faire plier et vouloir me pousser à filer vite à la librairie, hein?

  17. Manu 5 septembre

    Je me sens terriblement seule sur ce coup là car moi qui ne suis généralement pas perspicace, je l’ai trouvé terriblement téléphoné ce thriller.

  18. Restling 5 septembre

    J’avais bien aimé mais je n’ai pas été scotchée comme beaucoup. J’ai déploré les nombreuses facilités prises par l’auteur. L’idée est certes originale mais comme tu le dis, elle aurait mérité un meilleur traitement.

  19. choco 16 septembre

    Des facilités oui, c’est ce que j’ai trouvé déjà dans son précédent roman.

  20. anjelica 30 septembre

    je l’ai noté suite à différents billets très tentants mais je ne l’ai pas encore lu. Cela m’arrive de plus en plus de noter des incohérences dans les polars et thrillers. Je pense que c’est parce que j’ai l’esprit ‘lecture’ plus aiguisée qu’avant ;)

  21. website seo services 26 janvier

    obviously, I need back links issues presented by article submit cheap-link-building.com company. I heard it used to be a great system of online business optimization.

  22. article submission directory 2 février

    People have entered the time of eCommerce. The social bookmarking sites became very popular. Consequently, that happenes that your deals going not very good and you don’t even know a good method to solve such a problem! Therefore, top social bookmarking companies are the greatest solution.

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia