Catalène Rocca, par Jean-François Delapré

  En haut de la pile « Pour reconnaître, il faut connaître« .

Il était un libraire qui rencontrait de drôles de clients… Catalène Rocca d’abord, une femme à la recherche d’un livre introuvable ; L’homme au manteau de pluie ensuite, un client discret  – et pour cause…

Ce tout petit livre contient deux petites nouvelles qui nous sont racontées avec une grande douceur, et qui sont chacune ponctuées d’une chute vraiment ravissante. La plume  de Jean-François Delapré résonne à merveille. Ainsi lorsque le libraire se dirige vers Catalène Rocca : sans qu’il soit besoin que le narrateur le dise explicitement, on sait, on sent qu’il est en train, là qu’il nous parle, d’aller à la rencontre de cette cliente ; chaque paragraphe semble marquer un pas supplémentaire qui les rapproche un peu plus. C’est surprenant de justesse.

On se laisse embarquer avec grand plaisir dans cette lecture, une lecture apaisante, à la fois délicate et amusante, dont je suis ressortie le sourire aux lèvres. Je n’ai d’ailleurs aucun scrupule à vous donner envie de le lire ! Ce livre est tellement court, il se lit en quelques minutes – à moins que, comme moi, vous ne preniez le temps de le relire encore et encore… par pure gourmandise ! Et ces impressions de libraires parleront certainement à tous les lecteurs…

« Je n’en menais pas large. Tous les jours, nous avions droit à ce genre de demande, des ouvrages dont on avait entendu des bribes à la radio, vu passer la couverture à la télé (une couverture blanche avec le titre en rouge…). La plupart du temps, nous finissions par trouver le livre dont il s’agissait, et si nous ne l’avions pas, nous pouvions le commander. Il suffisait d’un sourire, d’un délai raisonnable« .

Je remercie vivement Clara pour m’avoir fait suivre ce petit livre ! Également les avis de Keisha, Cécile, Lou et Maggie, et d’autres avis encore recensés chez BOB !

Bonne plock à tous !

Catalène Rocca, suivi de L’homme au manteau de pluie, par Jean-François Delapré (2010), aux éditions de la Table Ronde, 45 p., ISBN 978-267103-3170-4.



9 commentaires

  1. clara 22 juillet

    et un auteur très sympathique dans ses mails!

  2. L’Ogresse 22 juillet

    Ca a l’air plutot sympa !

  3. Yv 23 juillet

    Je l’ai vu à la librairie hier, mais finalement ai pris autre chose de plus conséquent en termes de pages au moins.

  4. Pickwick 24 juillet

    @ Clara : très sympa ! Si tu pouvais lui glisser d’en écrire davantage… :D !

    @ L’Ogresse : sincèrement ça l’est ! Quelques minutes de lecture très agréables !

    @ Yv : il est certain que ce recueil est bien trop court, mais j’ai pris grand plaisir à le relire plusieurs fois !

  5. maggie 24 juillet

    Lu cette année et agréablement surprise par ces petites nouvelles à chute… malheureusement un peu trop courtes, ou pas assez de nouvelles dans ce recueil !

  6. keisha 26 juillet

    Un ch’tit chouia trop court!(dans ma région ch’tit veut dire petit)

  7. Manu 26 juillet

    Tentant. Et court en plus !

  8. Pickwick 27 juillet

    @ Maggie : un recueil plus conséquent n’aurait pas été de refus, c’est certain ! Peut-etre un succès blogosphérique encouragera l’éditeur… j’ai très envie d’en lire davantage :D

    @ Keisha : les nouvelles ou le recueil lui-meme ? C’est vraiment dommage qu’il n’y ait pas eu davantage de titre, mais en meme temps, j’ai pu les relire et vraiment les apprécier, j’aime aussi !

    @ Manu : un titre qui n’encombre pas la PAL :D Et qui vaut le détour je crois, c’est tout beau, très agréable à lire !

  9. La plume et la page 10 août

    Il est dans ma PAL. J’avais lu quelque part une critique aussi élogieuse que la tienne.
    Sinon, j’espère que tu vas bien et que tu passes un bel été. Biz

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia