La Photographe, par Christophe Ferré

ferr.jpeg « La tour prends garde, la tour prends garde de te laisser abattre« .

La photographe est une nouvelle, construite sur deux temps bien distincts : le 10 septembre 2001, et le lendemain. Française expatriée à New-York, femme libre et indépendante, la photographe court les modèles et les amants, jusqu’à ce que sa route croise celle du Latino. De cette rencontre va naître une nuit d’amour – un vrai amour, un premier vrai amour.

Le 10 septembre, soit la première partie, le récit m’a simplement bercé. La rencontre,  l’ambiance langoureuse s’accordent difficilement avec la sécheresse du style que j’ai pourtant immédiatement apprécié. Une écriture froide qui se prête difficilement à l’évocation du souvenir et de la passion. Des personnages fantomatiques, anonymes, insaisissables, qui me laissent de marbre. Je savoure la plume mais je reste à distance du récit.

Le lendemain en revanche, le récit m’a bouleversé. Toutes les faiblesses jusqu’ici soulignées deviennent une force. Cette même écriture, pudique, succincte, dépassionnée, se prête parfaitement à rendre compte des événements. Ces mêmes individus anonymes, parce qu’ils sont individus anonymes, prennent une dimension universelle. Cette même relation particulière, en tant qu’elle est particulière, n’est plus : elle devient un drame humain, une trame oppressante, une course contre la mort. Et je suffoque en refermant le livre.

Tous mes remerciements aux éditions du moteur pour cet envoi. Des extraits – écrits, parlés, filmés – de cette nouvelle ici

L’avis de Daniel Fattore.

Edit : ce petit livre a entamé un voyage : après son séjour chez Clara, Sandrine et Manu, il pourrait poursuivre sa route jusque chez vous !

Bonne plock à tous !

La photographe, par Christophe Ferré, aux éditions Le Moteur (2010), Prix de la nouvelle de l’Académie française, 86 p., ISBN 978-2-2918602-02-6.



12 commentaires

  1. clara 14 juillet

    Ta phrase finale me fait dire que c’est une nouvelle qui en vaut la peine!
    Je la note en priorité!

  2. L’Ogresse 14 juillet

    Tu aimes les histoires d’amuuuur, maintenant ?? La nouvelle semble etre centree uniquement sur ce couple et leurs ebats, je crois que ce n’est pas vraiment pour moi…

  3. Manu 14 juillet

    Je suis aussi mitigée. Ce qui est sûr, c’est que depuis que je suis allée à NY, je vois les reportages sur le 11 septembre d’un autre oeil ! Et voir cette ville blessée quand on l’a arpentée et qu’on l’aime me choque encore plus qu’avant (rien à voir avec ton bouquin cela dit, désolée :-/ )

  4. DF 14 juillet

    Merci pour le clin d’oeil!

    Effectivement, la deuxième partie devient soudain très dramatique, poignante. Mine de rien, c’est un texte très fort.

    @Clara: je te le conseille, et t’en souhaite bonne lecture.

  5. Pickwick 14 juillet

    @ Clara : j’ai très envie de te l’envoyer ! Je sais que tu lis beaucoup de nouvelles, je serai heureuse de lire ton avis sur celle-ci !

    @ L’Ogresse : :D hé bé, c’est justement quand le récit n’est qu’une histoire d’amour qu’il m’a laissé de marbre. L’arrivée du 11 septembre balaie tout, et j’ai aimé que cette romance ne soit finalement (j’exagère un peu) qu’un prétexte. Les ébats de la veille sont bien loin, j’ai vite oublié mon ennui de départ !

    @ Manu : j’ai longtemps refusé les lectures post 09/11, le côté voyeurisme, « tourisme catastrophe » me dérangeait. Cette première lecture sur le 11 septembre m’a vraiment conquise parce qu’elle donne à vivre l’événement de l’intérieur (comment ont vécu ces heures les gens qui avaient un proche dans l’une des tours ?) et le récit m’a semblé assez pudique… je ne peux qu’imaginer que cette blessure ne se refermera jamais pour les vrais amoureux de NY…

    @ DF : autant la première partie m’a doucement endormi, autant la deuxième m’a « réveillé » puis bouleversé. Finalement, ce contraste entre la langueur de la veille et le choc du jour fatidique participe certainement de l’émotion ressentie.

  6. Sandrine(SD49) 3 août

    Je viens de lire l’avis de CLara et si tu es d’accord je m’inscrit pour ton livre voyageur.

  7. Pickwick 4 août

    @ Sandrine : avec grand plaisir ! Tu es inscrite !

  8. Nina 4 août

    bonjour !
    comme Sandrine, j’ai découvert ce livre via le blog de Clara ! Et je serais également interessée pour lire ce livre voyageur… merci d’avance si c’est possible !

  9. Pickwick 4 août

    @ Nina : bien sûr ! Tu es inscrite également, je t’envoie un mail sous peu !

  10. Sofynet 4 août

    Bonjour !
    Ce livre voyageur m’intéresse aussi, si je peux m’ajouter à la liste… (et pour série Z aussi, c’est possible ??? ;o))
    Bonne journée !

  11. Marie L. 19 septembre

    Ton avis semble plus enthousiaste que d’autres… Et ça suffit à m’interpeller! A l’occasion, je le lis.
    PS: je ne sais pas si je te l’ai déjà dit ou pas, mais j’aime beaucoup ce nouveau design et ta bannière en particulier!

  12. Photographe marseille 15 mars

    Lu ! Et très bon petit livre. Me fait penser que le 11/09 commence à dater…

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia