Echo Park, par Michael Connelly

connelly1.jpeg « Va falloir rester coolos« 

On ne présente plus l’inspecteur Bosch : flic à Los Angeles depuis de nombreuses années, il s’est toujours distingué par une ténacité à toute épreuve. La preuve encore avec le dossier Gesto. Voilà 13 ans que cette jeune femme a disparu, et 13 ans qu’il rouvre régulièrement le dossier de cette affaire non résolue… Et voilà-t-y pas qu’un serial killer jusqu’ici totalement inconnu s’accuse du crime ! Il faut dire que le procureur, en pleine période de réélection, lui propose un accord pour éviter la chaise électrique en échange d’aveux complets…

Michael Connelly est présenté comme un « maître incontesté du polar américain » – et ce n’est pas moi qui dirait le contraire ! J’avais dévoré Les Égouts de Los Angeles et La Blonde en béton quasiment en apnée, la mine déconfite au petit matin tant il m’était impossible de refermer le livre à des heures pourtant indécentes.

Totalement éprise d’Harry Bosch, je constate avec plaisir que Michael Connelly a eu l’intelligence de laisser mûrir son personnage avec les années (précisons que j’ai loupé quelques épisodes de la série) : moins taciturne, – un peu – moins alcoolisé, mais toujours aussi tête-brûlé ! Quant à l’enquête, elle est à la hauteur du personnage. Pour résoudre l’affaire Gesto, il va lui falloir déjouer les évidences et agir en électron libre, avec la bonne dose de pugnacité qui le caractérise.

Echo Park répond à tous les codes du genre : une intrigue claire et efficace, du parlé vrai, un rien de profilage, quelques bisbilles entre les services et des scènes d’action rondement menées, crédibles, réalistes – rien à dire.

Bref, Echo Park est un bon cru : Connelly connaît sa partition et déroule sans fioritures. Alors, oui, c’est assez formaté, oui, il n’y a rien de follement original dans cette enquête, mais oui, ce polar a parfaitement répondu à mes attentes : réduire les 4h de train Bruxelles-Lyon à peau de chagrin. Une lecture-détente et un brin sanguinolente de tout premier choix.


Lu dans le cadre du Défi Littérature policière sur les cinq continents organisé par Catherine.

46387908m.jpg

 

Lu également pour le Challenge Serial Killer organisé par Alcapone

psychoseblog1.jpg

Bonne plock à tous !

Echo Park (Echo Park), par Michael Connelly (2006), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Robert Pépin, aux éditions Points (2008), 429 p., ISBN 978-2-7578-0915-0 .


.



17 commentaires

  1. Gwenaelle 7 juin

    Ah oui, du bon polar de qualité. Les deux derniers opus, cependant, semblent moins réussis…

  2. Alcapone 7 juin

    Tiens, tiens. Tu me donnes bien envie de lire Connelly, lui dont j’entends parler si souvent. Dommage que tu n’en dises pas plus sur le tueur en série!

  3. Pickwick 7 juin

    @ Gwenaelle : j’avais vu des avis en ce sens également ! Celui-ci n’est peut-etre pas au niveau du tout premier (Les Egouts de LA), mais reste un bon cru !

    @ Alcapone : je le recommande à tous les amateurs de polars américains bien rodés ! Pour le serial-killer, je ne voulais trop déflorer l’intrigue… disons qu’il a un profil et une signature très bien développés par le récit, avec pas mal d’épaisseur !

  4. yoshi73 7 juin

    Je n’ai lu qu’un Connelly mais je me souviens avoir bien aimé le personnage de Bosch! Ton commentaire me donne envie d’en découvrir d’autres!

  5. L’Ogresse 7 juin

    J’ai lu 2 ou 3 titres de la serie, bien aime mais sans plus. Mais tu as raison, pour les longs trajets, c’est parfait !

  6. Manu 7 juin

    Et dire que je n’ai jamais lu cet auteur !

  7. Benedicte 7 juin

    je lirai prochainement cet auteur ; ton billet me conforte

  8. Pickwick 8 juin

    @ Yoshi73 : celui-ci pourrait en être, je n’ai pas été déçue, meme s’il reste assez « formaté ». Et Bosch, rhâaaaa… ;) Connelly a su poser son personnage !

    @ L’Ogresse : c’est vrai que ça fonctionne plutot bien pour une lecture détente : j’ai l’impression de regarder une série policière US bien formatée comme je les aime (j’ai des goûts de bidochon parfois, mais ça va, j’le vis bien :D !)

    @ Manu : oh, ce n’est pas non plus un incontournable (sauf pour un spécialiste du polar, là, ça ferait désordre :D !)

    @ Bénédicte : j’espère que tu tomberas sur un opus interessant ! Le tout premier est vraiment excellent !

  9. Kikine 8 juin

    J’aime Connelly quand j’ai envie d’une petite lecture sympa (généralement l’été) souvent après un gros pavé, un classique ou un livre que je n’ai pas aimé… ça fonctionne souvent pour me distraire

  10. keisha 8 juin

    Ouah, fan! je les ai tous lus, sauf le dernier qu’on va m’envoyer (merci restling)
    Ceux avec l’avocat sont plus faibles, mais bon, ça va quand même. Fan je dis!

  11. casanova 8 juin

    Tu sais que je n’ai jamais lu Connelly? Et donc que je ne connais pas l’inspecteur Bosch. Il me parait très recommandable par rapport à ce que je lis ici, je vais peut-être bien lui faire un sort..

  12. kathel 8 juin

    Je n’ai pas lu les derniers Connelly, mais suis fan aussi et Echo park reste un des meilleurs, à mon goût ! J’aime bien les enquêtes avec des vieux dossiers réouverts, même si c’est un truc utilisé ici et là depuis !

  13. Cynthia 8 juin

    Rien à voir mais je voulais savoir si tu souhaitais lire « 40 ans, 6 morts et quelques jours… » de Victor Rizman avant qu’il ne reprenne le chemin de ma maison ;)

  14. Pickwick 8 juin

    @ Kikine : je constate avec plaisir que l’on a les memes habitudes :) Ces petits polars sont du pain béni entre deux lectures plus « lourdes » ou plus confidentielles, surtout quand ils sont de qualité, comme ici !

    @ Keisha : rhâaa oui et tu n’as pas l’air de faire les choses à moitié ;) ! Je n’ai jamais été trop tentée par les autres personnages de Connelly, du moins tant que je n’aurai pas lu tout Bosch (soit dans fort longtemps je pense !). Je serai curieuse de connaitre les opus que tu as préféré (histoire que je note encore quelques titres!) !

    @ Casanova : OMG, Bosch est hautement recommandable ;) Blague à part, c’est du très bon polar, mais rien de follement original non plus. Du haut, voire du très haut de panier… dans son genre !

    @ Kathel : c’est éculé mais avec moi aussi, ça marche toujours, surtout avec Connelly en maitre d’oeuvre ! Je crois que je vais lire les anciens avant de m’attaquer aux plus récents… meme question qu’à Keisha : je serai curieuse de savoir ceux que tu as préférés (hormis Echo Park) histoire d’inscrire quelques Connelly dans ma LAL !

    @ Cynthia : merci pour ton message ! Je t’envoie un mail de suite !

  15. Géraldine 9 juin

    Et bien voici un auteur que je ne connais pas encore. mais ça ne saurait tarder… je viens de m’en acheter un sur un vide grenier. j’espère que sa réputation ne me décevra pas !

  16. Livvy 5 juillet

    Mon auteur fétiche ! Je n’ai pas encore lu les deux derniers, comme dit Gwen, il paraît qu’ils sont moins bons, hélas.
    La blonde en béton et le Poète restent des pépites !

  17. Marie 2 août

    Oups ! J’ai pris du retard dans mes lectures de l’inspecteur Bosch. Il faut dire que depuis Le poète, il a du mal à faire mieux !!!!

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia