Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, par Harper Lee

9782877065504.gif « Pour une fois, tâche de te battre avec ta tête. Elle est bonne, même si un peu dure« .

Scout passe son enfance à Maycomb dans les années 30, une bourgade de l’Alabama,  État alors ségrégationniste du Sud des États-Unis. Grâce à l’intelligence de son père Atticus, avocat et veuf, à sa complicité avec son frère Jem, de quelques années son aîné, et à la tendre autorité de Calpurnia, la gouvernante noire, elle grandit à l’écart de la dureté du monde qui l’entoure – mais non pas sans elle. Scout prend peu à peu conscience de la pauvreté et de la ségrégation qui sévit dans cette région, marquée par la défaite de la guerre de sécession, la crise de 1929 et un fondamentalisme chrétien particulièrement rigoureux.  

Voici un récit qui commence comme une paisible chronique et qui finit comme un puissant roman.

La première partie s’articule comme des tranches de vie, celles d’une petite fille blanche, instruite mais sauvageonne de l’Alabama de l’entre-deux-guerre. Entre autres activités, Scout, son frère et Dill, un garçon qui vient passer l’été à Maycomb, s’amusent à se faire peur en tentant d’apercevoir Boo Radley, un voisin qui ne sort jamais de chez lui.  

Et puis, survient un événement sur lequel le récit va se concentrer dans sa seconde partie. Atticus, le père, est chargé de défendre un Noir accusé du viol d’une Blanche – et puisqu’il n’est pas disposé à prendre sa tâche à la légère, comme le veut l’usage d’une justice expéditive dans ces circonstances, les ennuis commencent.

« - Attends, Billy ! intervint un troisième, tu sais que c’est le tribunal qui l’a commis d’office pour défendre ce nègre.

- Ouais, mais Atticus a réellement l’intention de le défendre, et c’est ça qui ne me plait pas« .

Une lecture que j’ai énormément apprécié pour le tableau qu’elle brosse des États-Unis. Un magnifique complément à la lecture d’Erskine Caldwell – dont les récits sont situés aux mêmes lieux et époques, mais du point de vue de paysans pauvres et sans instruction – et à celle de Richard Wright, du point de vue des Noirs, tant dans les États du Sud – Black Boy - qu’après l’immigration à Chicago dans les années 30 – Native Son.

Certes, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur n’est pas aussi cruel que le premier ou aussi poignant que le second. Pourtant, c’est une histoire que je n’oublierai pas, pour sa fraîcheur et pour son réalisme. Un récit sans demi-mesure, porté par un étrange regard d’enfant, à la fois naïf et intelligent, et qui donne à voir les pires bassesses comme le plus grand courage de l’être humain.    

C’était une lecture commune organisé par Anjelica et à laquelle s’est joint entre autres Manu, Choupynette, Evertkhorus, Liyah, Daniel Fattore, Frankie, Leylies, Mrs Pepys, Nathalie, Sybille, Calypso, Myteline, Elora, aBeiLLe et certainement d’autres encore… (je rajoute les liens dès que j’en trouve, n’hésitez pas à me le signaler en commentaire !).  Egalement les avis de Titine et Keisha.

Lu dans le cadre du challenge Littérature au féminin organisé par Littérama.

challengelitterama.jpg

Bonne plock à tous !

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (To kill a mockingbird), par Harper Lee (1960), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Isabelle Stoïanov, aux éditions de Fallois (2005), 337 p., ISBN 978-2-87706-550-4.



37 commentaires

  1. evertkhorus 2 juin

    Bien contente que ça t’ait plu aussi!

  2. clara 2 juin

    Il y a plus d’avis enthousiastes que négatifs !

  3. resmiranda 2 juin

    C’est un de mes coups de coeur de l’an dernier. As-tu vu l’adaptation ?

  4. anjelica 2 juin

    je comprends tout à fait que vous l’ayez en grande majorité ressenti comme cela mais pour moi, la 1ère partie m’a vraiment lassé, heureusement que la seconde partie a été plus intense.

  5. casanova 2 juin

    Eh bien, c’est noté!

  6. Manu 2 juin

    En effet, nous avons une lecture proche. J’aime ta façon de présenter le roman, les mots que tu emploies. Une vraiment belle lecture !

  7. Librivore 2 juin

    La façon dont tu situes cette lecture en réseau donne beaucoup d’intérêt à ton commentaire.

  8. Ys 2 juin

    J’ai beaucoup aimé aussi. Du coup, je suis allée faire une tour sur ton billet sur Erskine Caldwell et voilà, maintenant je veux lire ça ! Tout à fait dans mes envies du moment de découverte de l’Amérique. Bon, je viens de vérifier, il y a ça à la bib de ma vile, ouf !

  9. Frankie 2 juin

    Bravo pour ton bel article ! Une très belle histoire en ce qui me concerne, avec des personnages attachants et qui reste en tête longtemps après l’avoir terminée.

  10. mango 2 juin

    Quelle merveille ce roman que j’ai lu l’an dernier! J’en reste encore éblouie!

  11. L’Ogresse 3 juin

    Dans ma PAL et il le merite !

  12. Pickwick 3 juin

    @ Evertkhorus : vraiment plu, ça oui ! Une très belle lecture !

    @ Clara : il me semble aussi ! Disons qu’il faut s’attendre à une première partie « chroniques de vie », ce que n’annonce pas le 4e de couv’…

    @ Resmiranda : oups, je n’ai vu ni ton billet, ni l’adaptation ! Je file voir le 1er, et je scrute pour trouver le 2nd !

    @ Anjelica : comme te disais je comprends tout à fait ce ressenti, cette 1e partie étant plus une façon de poser le décor, de donner à voir des tranches de vie… elle n’a pas l’épaisseur de la 2nde partie avec le procès !

    @ Casanova : tant mieux si tous ces avis peuvent te donner envie de le lire, c’est vraiment un beau moment de lecture !

    @ Manu : merci beaucoup ! Sous cortizone et antibio depuis 2 jours, je suis toute flagada et pas au top pour écrire des billets… mais très heureuse de voir que nos ressentis sont proches ! Ces lectures communes sont vraiment un excellent moyen de trouver des affinités et des approches de lecture communes, j’adore !

    @ Librivore : merci ! J’ai beaucoup pensé à Bigger (Native Son) en découvrant l’histoire de Tom, mais aussi à Mississipi Burning… Et le contraste avec les écrits de Caldwell est saisissant, ses personnages principaux sont les Ewell tous crachés !

    @ Ys : ah, si je peux faire découvrir Caldwell, j’en suis très heureuse. A ne pas mettre entre toutes les mains, mais c’est une écriture rare que je n’ai encore jamais retrouvé. Les personnages du « Petit arpent du bon Dieu » sont à l’image des Ewell, c’est saisissant !

    @ Frankie : merci ! Ces personnages sont vraiment attachants, que je suis nouille de ne pas l’avoir souligné dans mon billet (je mets ça sur le compte de la bronchite, je suis vraiment au radar ces jours ci !) !

    @ Mango : ouh je file voir ton billet ! C’est un livre qui reste, c’est certain, une histoire que je n’oublierai pas je crois !

    @ L’Ogresse : chouette chouette, un petit bijou dans ta PAL ! Je dois dire ne pas avoir été subjugué par le style, mais il est simple et le récit reste vraiment facile à lire !

  13. Ingannmic 3 juin

    « …un étrange regard d’enfant, à la fois naïf et intelligent.. »

    Tout à fait d’accord avec toi.

  14. Liyah 3 juin

    Je n’ai hélas pas été autant transporte bien que je reconnaisse que c’est une très belle histoire. Je pense que j’en attendais trop de ce livre !

  15. calypso 3 juin

    J’ai adoré !

  16. Pickwick 3 juin

    @ Ingannmic : ce regard m’a vraiment interloqué : parfois très lucide, parfois très innocent, limite trop angélique… étrange étrange ! Heureuse de voir qu’on a des ressentis semblables, de bonne augure pour notre LC !

    @ Liyah : je comprends vraiment, je dois dire que j’ai énormément apprécié ma lecture, mais n’ai pas eu le grand coup de coeur gigantissime de l’année comme on aurait pu attendre d’un Pullizer !

    @ Calypso : yeah ! Une très belle lecture aussi pour moi !

  17. plaisirsacultiver 3 juin

    Un de mes romans préférés, j’ai adoré la lecture de ce livre unique de Harper Lee. Le personnage de Scout est vraiment magnifique. Si tu veux jeter un coup d’oeil à mon billet : http://plaisirsacultiver.unblog.fr/2007/12/16/ne-tirez-pas-sur-loiseau-moqueur-de-harper-lee/
    Il y a une très bonne adaptation qui a été réalisée en 1962 et c’est Gregory Peck qui interprète Atticus et c’est exactement l’acteur qu’il fallait !

  18. choco 3 juin

    C’est un très beau roman qui m’a fort marquée !
    Soigne toi bien miss ! (t’as pas pris un coup de froid à Montpellier tout de même ?!)

  19. keisha 3 juin

    Lu aussi, mais pas en lecture commune
    http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-29848701.html
    J’ai aussi vu le film, tâche de le trouver, G Peck est parfait.
    Erskine Caldwell va s’ajouter à une loooongue liste…

  20. Restling 3 juin

    Je vois qu’une grande majorité a aimé ce roman. Ça pousse encore plus à le noter en haut de LAL.

  21. Kikine 3 juin

    Motivant de lire cette critique ! Je note

  22. Pickwick 3 juin

    @ Plaisirs à cultiver : merci pour le lien ! Je le rajoute de suite. Encore des louanges sur cette adaptation… il faut vraiment que je regarde ça !

    @ Choco : arf, s’il avait fait le temps de Montpellier à Lyon en ce début de semaine, je ne serai certainement pas tombée malade… :D ! Et merci, j’espère tellement etre rétablie ce we !

    @ Keisha : merci également pour le lien, je l’insère ! Titine et toi vous etes donc passées le mot ? J’ai hâte de voir Gregory Peck now :D ! Et Caldwell… ah j’adore ! Je fais suivre mes exemplaires (meme s’ils ne sont pas de prime jeunesse, loin de là :/) avec grand plaisir !

    @ Restling : un roman que j’ai vraiment apprécié, je ne peux que t’encourager à te le procurer !

    @ Kikine : merci ! Je crois que le personnage de Scout, (espiègle, futé, vraiment attachant…) pourrait te plaire !

  23. Mélopée 3 juin

    Oh oui ça c’est une très bonne lecture ! Je l’avais lu dans le cadre d’une lecture commune, un peu réticente au départ mais m’étais fait prendre à l’intrigue comme une débutante. Et ça fait du bien de se laisser happer par une histoire si rondement menée.

  24. Florel 3 juin

    kikoo !

    Je connais pas ce livre. Merci de participer au Défi « livre qui dort » on aura peut être de belle surprise !
    Bone lecture.
    Florel.

  25. Pimprenelle 3 juin

    J’ai beaucoup aimé ce livre. Une histoire vraiment poignante!

  26. myletine 3 juin

    C’est un roman qui m’a beaucoup marqué avec des personnages très attachants.

  27. Pickwick 3 juin

    @ Mélopée : c’est beau de se laisser porter par l’intrigue comme une débutante, je crois que c’est ce que je fais tous les jours ;) ! Et oui, tu soulignes un point que je n’ai pas évoqué dans mon billet (décidément) : la boucle est bouclée avec le dénouement (meme s’il reste des zones d’ombres !), j’ai aimé ce rebondissement final… merci :D !

    @ Florel : je fais un billet tout bientot sur ce défi (samedi je pense !), j’adore l’idée ! Et défiée par Liyah, c’est cool :D !

    @ Pimprenelle : ah, nous avons eu un ressenti semblable sur ce titre on dirait ! Et plus poignant encore sur ce thème : « Native son » de Richard Wright… imagine le récit vu par Tom Robinson, c’est ça à peu de choses près !

    @ Myletine : oui, je n’ai pas assez souligné à quel point les personnages sont bien campés… Miss Maudie par exemple, un sacré caractère avec beaucoup de courage !

  28. Nathalie 4 juin

    « Voici un récit qui commence comme une paisible chronique et qui finit comme un puissant roman. »
    Et voici une petite phrase qui résume très bien tout un roman ! Entièrement d’accord avec ta chronique, comme toi avec la mienne :D

  29. Alicia 4 juin

    Sa fait belle lurette que je me dis que je dois lire ce livre :s (je l’ai pas encore dans ma PAL mais je le croise partout!) j’aurais dû participer avec vous toutes à cette lecture commune !!

  30. Pickwick 4 juin

    @ Nathalie : merci pour ton comm » ! J’ai vraiment été séduite par cette « montée en puissance » qui travers ce récit… encore une fois, vivent ces LC qui permettent de découvrir des affinités de lecture !

    @ Alicia : si tous ces avis positifs peuvent te donner envie de le lire, j’en suis ravie. C’est vraiment un beau roman, à la fois doux et puissant – oui, c’est étrange ! Certainement le contraste entre la gravité des événements et la candeur du regard de Scout !

  31. Leiloona 5 juin

    Je l’ai depuis des lustres chez moi et je ne l’ai toujours pas ouvert … arff.

  32. Pickwick 6 juin

    @ Leiloona : si tu aimes le cadre de la vieille Amérique, tu peux foncer les yeux fermés. Beaucoup d’avis positifs, voire quelques coup de coeur… j’espère pour toi aussi !

  33. Géraldine 9 juin

    Cette lecture est dans mes projets depuis si longtemps ! Mon dieu, il me faudrait des journées de 48 heures !

  34. Pickwick 17 juin

    @ Géraldine : :D !!! Quand on voit tout ces bons bouquins qui nous attendent… celui-ci est très beau, certains ont eu le coup de coeur, alors j’ai très envie de te le recommander quand même ;)

  35. patacaisse 4 juillet

    Un des meilleurs romans que j’ai lu. Un de ceux que je recommande volontiers.

  36. Nicolas 14 juillet

    J’ai adoré ce roman, qui parvient à la fois à traite de la magie de l’enfance et de la cruauté du monde adulte, via le racisme, très présent à l’époque.

  37. Luna 4 juillet

    Je viens tout juste de terminer Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur et c’est définitivement une très belle découverte. Ce livre m’a vraiment émue.

    C’est assez étonnant de voir des gens se faire mettre de côté comme ça, parce qu’ils ont une mentalité qu’on qualifierait de « normale » de nos jours… De voir Scout et Jem qui ne comprennent pas vraiment ce qui se passe jusqu’au procès clairement joué d’avance…

    J’ai beaucoup aimé ce livre, je comprends mieux pourquoi il est l’une des références de la littérature américaine, il le mérite, c’est certain :)

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia