Concours – Nos amis les marque-ta-page – Le final !

A la mi-course, 15 participantes.

Au final, vous êtes 34 à avoir joué le jeu… wouah et merci à

aBeiLLeAcro, Alice, Alicia Aproposdeslivres, Cachou, CanelCaro[line], CatherineChaplum, ChiffonnetteChoupynette, DominiqueErzébeth, Evertkhorus, FashionGabrielleHérisson, HildeKikine,L’OgresseLa Plume et la page, LilibookLyra SullivanLiyahLoulou, Mélopée,  Mirianne, OfeliaSophie des bonheursSoukee,Titine et Tortoise.

Celui ou celle qui s’amuse à compter le nombre de marque-ta-page présenté mériterait de tous les gagner. Enfin, j’dis ça, j’dis rien. Lâche le marque-page, mais lâche j’te dis.

Hem. Reprenons.

Il y a les lectrices organisées que ça m’épate. Les petits papiers de Canel, le panier de Caro[line], le coffre aux trésor d’aBeiLLe, la joulie boite de Soukee… Et pis il y a les autres – dont je fais humblement partie – qui perdent et retrouvent des trésors enfouis. Genre.

Il y a des marque-ta-page actifs, très actifs, très très actifs même. Et puis il y a les autres, ceux qui resteront pour le plaisir des yeux, par exemple chez Mirianne, ou ceux qui jouissent d’une retraite bien méritée, chez L’Ogresse et chez aBeiLLe encore.

Il y a les marque-ta-page que l’on s’offre, un peu partout, comme chez Loulou pour n’en citer qu’une. Et puis il y a les autres – trouvés ici ou , ou encore  - ou même chipés. La maison décline toute responsabilité, vous vous en doutiez.

Il y a les marque-ta-page beaux pas pratiques qui perdent la page. Dommage.

Il y a des artistes confirmés du marque-ta-page (ceux de Liyah, d’Evertkhorus ou de Hilde, entre autres !) et les artistes en puissance, comme la nièce de Sophie, que l’on encourage bien fort.

Il y en a pour tous les goûts, comme chez Cachou, Acro ou Lilibook, qui présentent des collections bien variées. Et puis il y a du mono-maniaque que ce n’est même plus la peine de se demander à quoi elles peuvent bien rêver la nuit.

Il y a du boire et du manger. Ou du manger donc disais-je.

Il y a même du non marque-ta-page et du marque-ta-page immatériel. C’est de ma faute aussi, je n’ai pas bien expliqué le principe du concours.

Et puis, il y a du grand n’importe quoi. C’est beau, la lecture, c’est sain pour l’esprit – croit-on. La lime à ongle chez (oui, je ne me gêne pas pour dénoncer) Kikine, le couteau chez Chiffonnette, la moustache de chat chez Alice, le marque-ta-porte chez Ofelia, la peluche-qu’on-dirait-une-chaussette chez Soukee, le billet de banque chez Erzébeth, le mouchoir chez Erzébeth encore. A un moment, je dois bien avouer que j’ai même eu peur de trouver un rat crevé dans un futur billet. Deux jours de plus et on y avait droit, c’est certain (voir l’édit du 16/04 ; mais pourquoi diable n’ai-je pas ouvert les paris ?!).

Hem hem. Résultats.

Dans la catégorie mais qu’il est mignon, ce fût beau, très beau. Plein les yeux. Les finalistes ? Le Mucha de Choupynette, le cuir de La Plume et la page, le Tiffany de Titine.

Et la grande gagnante est… le Mucha  de Choupynette ! Gros coup de coeur de dernière minute. Je veux le même, c’est dit.

Dans la catégorie on se marre plus en regardant le marque-ta-page (oui, c’est une catégorie dont je ne suis pas peu fière, et je fais ce que je veux d’abord), sont sur la photo-finish Cachou (« Lao Tseu a dit : quand le nain de jardin grandit, il met son bonnet« , campagne pour les Kpotes) et Erzébeth pour l’ensemble de son oeuvre (avec l’aide d’Ofelia, le handicap n’est donc pas des moindres).

Et la gagnante est… Cachou et Erzébeth ex-aequo ! Impossible de trancher, vraiment, mettez vous à ma place (Erzébeth, tu vois bien que rien n’est truqué. Pour les 5€, comment on s’arrange au fait ?).

Voilà.

A ceux qui se demandaient comment j’allais m’en sortir : je ne m’en suis pas encore totalement remise. Ce fût vraiment un grand moment, 15 jours de rire, de découverte de bonheur. Merci à toutes pour votre participation.

A ceux qui se demandaient comment j’allais choisir : mon (mauvais) goût est seul en cause… excusez-le. Ou pas.

A ceux qui ont gagné, ben… bravo (on se contacte par mail pour les envois).

Enfin, à celles qui n’ont pas gagné mais qui le méritaient amplement, un grand merci et un lot de consolation : on l’attendait, on le réclamait, voici le plus grand sketch que la lecture aura jamais produit.

Image de prévisualisation YouTube

« Vous pouvez mettre n’importe quoi, évitez quand même tout ce qui est alimentaire« .

S’il fallait une morale à cette histoire, elle est toute trouvée.

Bonne plock à tous !

PS : Si quelqu’un a envie de relancer ce p’tit concours un de ces jours, je transmets le flambeau avec grand plaisir. En plus, je pourrai participer, et donc gagner. Chouette.

Edit du 15/04 : mon petit colis est arrivé chez Choupy… heureusement que vous ne m’avez pas vu sourire bêtement en lisant son billet, je suis juste aux anges.

Edit du 16/04 : un  autre petit colis est aussi arrivé chez Cachou ! Toujours le même sourire bêta en lisant son billet… Offrez des livres ! Ca rend heureux. Très heureux même !!

Edit du 16/04 encore  : je vous annonçais qu’avec quelques jours de concours supplémentaires, je craignais fort de voir arriver un mulot écrasé ou une p’tite culotte… j’aurai vraiment du parier, parce que je n’étais pas tombée bien loin ! Si vous ne me croyez pas, allez faire un tour chez Emma !!



Un peu de respect s’il vous plait

La solidarité n’est pas un vain mot sur la blogo. 

La colère est en revanche un bien trop joli mot pour exprimer mon ressenti face aux « mésaventures » de Cynthia.

Difficile de rester sans réagir face à la violence des propos tenus, c’est peu dire que je bouillonne. Des propos insultants qui frôlent la correctionnelle. Et comme souvent quand j’ai la grina, je n’ai pas les mots. Heureusement que les blogueuses ont plus de bon sens que moi et que les réactions se sont multipliées, ici,  ou encore  ou  aussi.

Comme cela a été dit, c’est un peu toute la blogo qui est ainsi agressée. Ces propos auraient pu tomber sur le coin de chacun. Comme le proposent d’autres blogueuses, notons bien ce nom de Jean-Claude Derey pour surtout ne plus jamais le lire. Sa « prose électronique » suffira – c’est très bien dit ! Comme cela a également été souligné, la meilleure réponse est certainement de continuer à user de notre liberté de dire ce que l’on pense de nos lectures.

Edit du 5/04 : la réponse de l’éditeur est juste consternante de suffisance. Elle est lisible chez Cynthia (et analysée ici !), un comité de soutien à Cynthia ayant été crée .

Edit du 7/04 : Faelys a crée un chouette logo sur les droits du blogolecteur en réaction aux mésaventures de Cynthia ! Cliquez !

blogolecteur.bmp



ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia