Saga, par Tonino Benacquista

20704084501.jpg

« Si une chaîne réunit dans une même pièce un jeune scénariste fringant prêt à travailler gratuitement, une pisse-copie du roman rose, un SDF fatigué et un vieil has-been, c’est qu’il y a certainement un couille dans le potage ! ». En voilà un beau résumé.

Une idée sympatoche au départ. Quatre personnes réunies pour pondre une daube télévisuelle, de la saga comme on n’en fait plus. Le hic ? Le sit-com en question a vocation à n’être diffusée qu’à 4h du mat’.

Pourtant, entre Marco, le narrateur (« devenir scénariste, c’est ma seule ambition dans l’existence« ), Mathilde, la « midinette professionnelle« , Jérôme, qui tient du génie spoilé et incompris, et Louis, le « vieux cheval de labour qu’on garde en vie parce qu’il connaît bien la route« , tout fonctionne vite et bien. 

On leur permet de faire n’importe quoi, et ils ne vont pas se gêner.

Dans ce quasi huis-clos, les autres, c’est surtout l’émulation. Dedans, les rapports humains sont fait d’amitiés, de complicité, de complémentarité. Dehors en revanche, tout n’est qu’incompréhension. Avec Séguret, le directeur des programmes que l’on fait tourner en bourrique, avec Charlotte aussi, la compagne de Marco, dont l’histoire de couple constitue une trame secondaire plutôt intéressante.

Une première partie qui fonctionne donc très bien ! Je ressens une agréable montée en puissance dans toute la première moitié du roman. L’écriture est fluide, légère, l’entrée en matière immédiatement séduisante.  

Tout allait bien donc…. jusqu’au milieu du roman. Mon plaisir de lecture initial n’a pas survécu à la fin du huis-clos. Lorsque le quatuor explose, c’est tout le liant de la trame qui s’est effondré sous mes yeux. Le début d’une longue dégringolade : plus d’adhérance, plus d’engouement, plus beaucoup de sens… rien de désagrable, mais le charme est rompu.

C’est ce qui s’appelle un avis mitigé ! Tant que les personnages ont des choses à faire, on les regarde, on se distrait, on prend partie ; dès lors qu’ils sont lâchés dans le tout et rien, l’ennui gagne sournoisement. 

Et pourtant, je ne regrette pas du tout cette lecture ! Étrange ? Oui et non. Disons que c’est sans prise de tête aucune. Un vrai moment de détente malgré tout, pas le moindre soupçon d’agacement ou d’irritation malgré ma déception : ça reste léger et divertissant. Donc pourquoi pas ?

D’ailleurs, de nombreux avis enthousiastes sur la blogo : Keisha, Karine:), La plume et la page (plus mitigé chez Marie ; et plein d’autres commentaires chez BOB).

Bonne plock à tous !

Saga, par Tonino Benaquista (1997), aux éditions Folio, 439 p., ISBN 2-07-040845-0.



17 commentaires

  1. keisha 30 mars

    Nous sommes sur la même longueur d’ondes.
    J’ai prévu de lire ensuite les Malavita…

  2. clara 30 mars

    Il est dans ma PAL depuis des mois… Et je n’arrive pas à trouver un moment pour m’y mettre.

  3. Pickwick 30 mars

    @ Keisha : je ne me souvenais plus de tes réserves ! Du coup, je suis allée relire les échanges sous ton billet, et oui, une baisse de régime similaire ! Comme quoi… Je ne dirai pas non à un nouveau Benacquista, donc je surveille ton billet (comme d’hab’ quoi !)

    @ Clara : il me semble idéal entre deux lectures fortes ou « plombantes », histoire de ne pas sombrer ! D’autant qu’il se lit très vite !

  4. Ys 30 mars

    Ce Benacquista fait partie des auteurs que j’ai envie de découvrir depuis longtemps, le côté polar plutôt Et ça tombe bien, j’en ai deux dans ma PAL !

  5. Canel 30 mars

    Je t’ai taguée (mais je n’oblige jamais personne… sauf mes enfants à manger leur soupe… et là je suis redoutable !!)
    ;-)

  6. Liyah 30 mars

    C’est egalement un auteur que j’aimerai lire, j’ai un de ses livres dans ma PAL ! Je le lirai bien a un moment !
    Au passage, tu es taguee chez moi :
    http://lecturesdeliyah.over-blog.com/article-le-questionnaire-de-proust-47694954.html

    Libre a toi d’accepter le tag ou non bien sur ! ;-)

  7. Kikine 30 mars

    Ahhh … tout pareil. J’ai bien aimé la première partie et ai eu du mal avec la seconde … vraiment du mal à finir

  8. Géraldine 30 mars

    Malgré les avis « mitigés » sur ce roman, j’ai tout de même bien envie de lire.

  9. L’Ogresse 30 mars

    J’avais bien aime ‘La Maldonne des sleepings’ mais celui-ci ne me tente pas du tout. Merci de m’avoir eclairee !

  10. Pickwick 30 mars

    @ Ys : je ne serai pas contre d’autres titres à l’occasion ! Je vais suivre ça !

    @ Canel : :) – je flippe un poil, mais je vais aller voir tout ça de plus près…

    @ Liyah : encore un tag !? Je vais aller zieuter aussi…

    @ Kikine : ça me rassure de ne pas être seule à avoir senti comme une bascule au milieu du roman :)

    @ Géraldine : et loin de moi l’idée de t’en dissuader ! Je n’ai pas regretté cette lecture malgré tout, ça reste léger !

    @ L’Ogresse : si j’ai été déçue par ce roman, je n’ai rien contre un autre Benacquista à l’occasion ! Merci pour le titre, je regarderai ça de plus près !

  11. Lilibook 31 mars

    Je n’ai jamais lu cet auteur, mais j’ai un livre de lui dans ma pal (la commedia des ratés).

  12. Pickwick 31 mars

    @ Lilibook : je suivrai ta lecture alors ! Encore une fois, malgré tout, je n’ai rien contre remettre le nez dans cet auteur !

  13. La plume et la page 2 avril

    L’explosion du quator ne m’a pas perturbée plus que ça même si c’est vrai que je les aurais bien vus faire encore un bout de chemin ensemble…

  14. Liretirelire 3 avril

    J’ai adoré ce livre (il fait partie de ma liste des 15 d’aileurs) par contre… les autres romans de Benacquista m’ont laissé de marbre (Malavita, je n’ai pas du tout aimé)… peut-être que ce sera l’inverse pour toi ?

  15. Manu 5 avril

    Il est dans ma PAL. J’avais prévu de le lire pour le blogoclub mais je n’ai pas eu le temps. Je compte donc le lire bientôt !

  16. Anna Blume 9 avril

    J’avais adoré ce bouquin. Malavita est pas mal aussi. Un auteur que j’apprends à apprécier
    Bravo pour ton blog
    Anna

  17. dasola 16 juin

    Bonjour, je comprends ce que tu as ressenti à partir du moment où le quatuor explose. Plusieurs solutions s’offraient à lui. Il en a choisi une: pourquoi pas? Personnellement, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ce roman. Depuis, j’ai lu Malavita (pas mal du tout). Bonne soirée.

Laisser un commentaire

ARCHIMONDAIN |
Des mots, ici et là |
Voyage au coeur du vide... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!
| Il mondo della poesia